/weekend
Navigation

7 films incontournables sur l’adolescence

Coup d'oeil sur cet article

On ne compte plus le nombre de films qui ont été faits sur l’adolescence au fil des années, mais rares sont ceux qui ont réussi à aborder cette période délicate avec autant de justesse que la comédie dramatique Lady Bird, qui vient de prendre l’affiche au Québec. Voici sept autres films inoubliables sur l’adolescence :

Juno (2007)

Photo courtoisie

 

L’actrice canadienne Ellen Page a été révélée au grand public grâce à ce film touchant du cinéaste d’origine ­montréalaise, Jason Reitman. Le film raconte l’histoire d’une adolescente frondeuse qui est confrontée à une grossesse inattendue. Juno a remporté l’Oscar du meilleur scénario original et s’est ­illustré avec le succès de sa trame musicale qui réunissait des chansons d’artistes aussi variés que Sonic Youth, Cat Power et Belle and Sebastian.

Jeunesse (2014)

Photo courtoisie

 

Le réalisateur Richard Linklater a réussi un véritable tour de force en ­tournant ce film sur une période de 12 ans, pour qu’on puisse voir le ­personnage principal grandir sous nos yeux. Jeunesse (Boyhood) raconte ­l’histoire d’un garçon du Texas, de ses six ans jusqu’à l’âge de sa ­maturité. Ce film, empreint d’une grande humanité, nous fait découvrir sa vie familiale complexe, ses rentrées de classe, ses amitiés et ses premiers amours. Un beau film, unique en son genre.

Ghost World (2001)

Photo courtoisie

 

Ce petit bijou de film mériterait d’être reconnu à sa juste valeur. Adaptée d’un roman graphique de Daniel Clowes, cette comédie dramatique de Terry Zwigoff (Bad Santa) met en vedette Thora Birch et Scarlett Johansson dans les rôles de deux adolescentes blasées et légèrement cyniques qui, après avoir terminé leur secondaire, s’apprêtent à entreprendre leur vie de jeunes adultes. Une comédie subtile et ­joliment décalée.

La folle journée de Ferris Bueller (1986)

Photo courtoisie

 

Le cinéaste John Hughes a réalisé des dizaines de films sur l’adolescence pendant les années 1980 et celui-ci est certainement un de ses plus mémorables. Matthew Broderick y joue un adolescent populaire qui fait semblant d’être malade pour rater une journée d’école et ainsi s’offrir une journée de congé de rêve.

La société des poètes disparus (1989)

Photo courtoisie

 

Combien d’adolescents ont rêvé d’avoir un professeur de littérature aussi inspirant que celui joué par le ­regretté Robin Williams dans ce film de Peter Weir ? Ses leçons de vie (« Profitez du jour présent » et « Pensez par vous-mêmes ») ont marqué toute une génération.

Breakfast Club (1985)

Photo courtoisie

 

Un autre classique du genre, réalisé par John Hughes dans les années 1980. Breakfast Club raconte l’histoire de cinq adolescents qui ne se connaissent pas qui doivent passer un samedi en retenue tous ensemble. Le film réunit tous les personnages typiques du genre – dont le rebelle, la fille modèle, le sportif et le « nerd » – campés par les jeunes acteurs les plus populaires de l’époque (Molly Ringwald, Emilio Estevez, Judd Nelson).

Méchantes ados (2004)

Photo courtoisie

 

C’est connu, les jeunes filles, à ­l’adolescence, peuvent être d’une méchanceté et d’une cruauté sans nom. Cette comédie culte, écrite par nulle autre que Tina Fey, aborde le sujet sur un ton drôle et léger, en racontant ­l’histoire d’une adolescente (Lindsay ­Lohan) qui, en arrivant dans une nouvelle école secondaire, a du mal à s’intégrer à un groupe de filles ­superficielles et ­mesquines. Rachel McAdams et ­Amanda Seyfried ont joué dans ce film avant d’être connues.