/misc
Navigation

Nos auteurs

CA_Patrick-DésyClaude LangloisMathieu Turbide

Calendrier de l’A-Vin - J2: Grand rouge provençal

Calendrier de l’A-Vin - J2: Grand rouge provençal

Coup d'oeil sur cet article

Le Grand Rouge de Revelette, un des premiers vins que j’ai acheté quand j’ai commencé à m’intéresser au vin. C’était du 1996. Je me rappelle ensuite de Bettane et Desseauve qui avait fait une critique dithyrambique du 1998. J’ai éclusé ma dernière bouteille il y a deux ans. Un vin de toute beauté! Je disais récemment du 2014 que c’était probablement le plus beau Grand Rouge que Peter Fisher avait produit. C’était avant de goûter au 2015. Une petite merveille.

Mais avant d’aller plus loin, un peu d’infos sur ce très joli domaine situé au nord de la Sainte-Victoire. Vigneron allemand formé à l’Université Davis, en Californie, Peter Fischer est aujourd’hui une figure de proue de la viticulture provençale. Propriétaire du Château Revelette depuis 1985, il n’utilise aucun désherbant ni produit chimique. Certifié bio depuis 1998, les vignes se nourrissent essentiellement de fumier de mouton, d’oligo-éléments, de purin d’orties, de jus d’algues et évoluent sur un sol argilo-calcaire caillouteux.

Comme son nom l’indique, Le Grand Rouge se veut la plus belle cuvée du domaine. Le vin repose habituellement sur une base de syrah et de cabernet-sauvignon. S’y ajoutent du grenache et, plus récemment, du pinot noir!  Chaque cépage est élevé séparément pendant 12 mois en barriques de 1,2,3 et 4 ans et 10 % de neuves. Ils sont ensuite assemblés et remis en fûts pour retrouver une homogénéité. Le vin est mis en bouteille après environ 2 ans.

Issu d’un millésime solaire, le vin montre une robe concentrée, richement violacée aux reflets grenat. Le nez s’ouvre avec délicatesse. D’abord sur des notes de fruits rouges, puis gagne en ampleur, en puissance et en définition : épices, garrigue, myrtille, laurier, cacao. La bouche se montre étonnamment lisse, presque veloutée. L’emprise tannique suit avec élégance, le fruité paraît très pur et ne montre aucune note compotée. Finale longue évoquant des notes de graphite et de cassis. Malgré qu’il soit concentré, le vin ne se présente pas d’un seul bloc comme trop de cuvées « prestiges » du genre. C’est nuancé, suave et doté d’une buvabilité. Un vin qui devrait évoluer avec grâce les 10 à 15 prochaines années, voire plus. Chapeau M. Peter!

Le Grand Rouge de Revelette 2015, Château Revelette, IGP Méditerranée, France

38,25 $ - Code SAQ 10259745 - 13,5 % - 1,2 g/l

**** $$$$