/weekend
Navigation

Pag roule toujours

La Voix
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Michel Pagliaro et ses musiciens ont bien l’intention d’électriser la place Émilie-Gamelin, ce soir, dans le cadre du festival Montréal dans le parc. Le Journal a profité de la tenue de ce concert gratuit pour s’entretenir avec l’artiste de 69 ans qui, avec la franchise qu’on lui connaît, a accepté de s’exprimer sur divers sujets. Voici ce qu’il avait à nous dire.

Le concert de ce soir

« Avec le groupe, nous avons un super show. Ça fait un bon moment que nous sommes ensemble et nous avons une bonne énergie. On s’amuse beaucoup. Notre objectif, c’est de célébrer la vie avec les gens. »​

Ses concerts acoustiques, présentés avec Jeff Smallwood

« C’est intéressant, parce que les gens ne savent pas à quoi s’attendre. Les gens sont assis à deux pouces de nous. Ce n’est pas comme un show que tu vas voir dehors ou dans un aréna. Là, t’es à côté de la personne qui joue. C’est un autre feeling complètement et c’est ben l’fun. »

Son prochain album

« Je façonne des tounes. On s’approche d’une finalité, tranquillement. Je ne veux pas trop en parler, parce que les gens m’achalent toujours avec ça. Je préfère en parler lorsque ce sera vraiment terminé. »

Sa carrière actuelle

« Je dois dire que je suis très chanceux. J’ai la santé, je suis entouré de gens que j’aime beaucoup et qui m’aiment aussi. Nous faisons des choses intéressantes, nous créons de belles affaires et nous donnons de bons shows, qu’ils soient acoustiques ou électriques. Nous essayons toujours de donner le meilleur de nous sur scène, mais en même temps, nous continuons de développer des choses. J’ai beaucoup de chance, parce qu’il y a encore une demande. »

La retraite

« Tant que je vais pouvoir continuer, je vais le faire. Je pense que la seule chose qui m’arrêterait, ce serait vraiment le fait de ne plus être capable de faire de la musique. Si j’arrêtais, je ferais quoi ? »

Sa collaboration avec Ultramar

« Être associé à un produit, ça ne me dérange pas du tout (NDLR On a pu voir l’artiste dans une publicité d’Ultramar, récemment). Il y en a qui sont plus puritains par rapport à ça. Je trouve ça bizarre, parce que pour moi, ça démontre seulement que ta toune est assez populaire pour que quelqu’un veuille vendre ses produits grâce à ta toune et te donner de l’argent pour ça. Pourquoi ne pas prendre cet argent-là pour créer d’autres tounes ? À mes yeux, c’est un échange commercial. »

► Michel Pagliaro montera sur scène à 21 h 30, ce soir, à la place Émilie-Gamelin. Plus d’informations à l’adresse noeldansleparc.com.