/sports/racing
Navigation

Le Québec limité à trois courses

L’étape du circuit ICAR à Mirabel disparaît du calendrier de la série Pinty’s en 2018

Andrew Ranger
Photo courtoisie Andrew Ranger est déçu de constater que l’épreuve de la série NASCAR Pinty’s, où il a remporté quatre victoires en sept départs, a été rayée du calendrier.

Coup d'oeil sur cet article

PENSACOLA, Floride | Comme annoncé par Le Journal de Montréal il y a quelques jours, le calendrier 2018 du championnat NASCAR Pinty’s ne comptera que trois courses au Québec.

Incapables de s’entendre avec les responsables de la série canadienne, les dirigeants du circuit ICAR de Mirabel n’ont eu d’autre choix que de retirer leur candidature.

Ils souhaitaient déplacer leur événement de juillet à la mi-août ou en septembre, une condition que NASCAR a été incapable de respecter.

Cette épreuve avait été disputée sans interruption depuis 2011 sur le site de l’aéroport de Mirabel.

La première épreuve en territoire québécois aura donc lieu en soirée, le samedi 30 juin, sur l’ovale de l’Autodrome Chaudière à Vallée-Jonction, en Beauce.

Deux escales au circuit de Jukasa

Le tableau est complété par les étapes du Grand Prix de Trois-Rivières (le dimanche 12 août en après-midi) et de l’Autodrome Saint-Eustache (le samedi 8 septembre en soirée).

Ajoutée au calendrier en 2017, l’épreuve de Jukasa, en banlieue de Hamilton, en Ontario, a été bonifiée puisque les pilotes y feront deux escales l’an prochain, d’abord les 16 juin, puis le 29 septembre à l’occasion de la 13e et dernière étape de la série.

Le site, entièrement rénové, a fait l’unanimité auprès des engagés de la série. La population locale a aussi fort bien répondu à l’appel des promoteurs.

Surpris et déçu

« Je suis aussi surpris que déçu du retrait du circuit ICAR », s’est exprimé Andrew Ranger, joint au téléphone par Le Journal. Vous allez comprendre que j’adorais l’endroit.

« On avait réduit le tracé l’an dernier pour rendre la course plus spectaculaire, et c’était réussi. C’est certain que j’aurais souhaité y retourner. »

Le pilote de Granby a fait de ce circuit un véritable terrain de jeu. En sept présences, il montre un dossier de quatre victoires et deux secondes places.

Ranger devrait sous peu annoncer — « une formalité, dit-il » — qu’il a renouvelé son contrat avec l’entreprise Mopar, à laquelle il est associé depuis quelques années déjà, pour la saison prochaine.

Une course de moins

« C’est dommage d’avoir perdu ICAR, mais bon, je comprends la situation, a pour sa part indiqué le pilote trifluvien Jean-François Dumoulin. C’est une épreuve de moins en circuit routier, mais la bonne nouvelle, c’est que Trois-Rivières et Saint-Eustache demeurent.

« Ce sont deux de mes circuits favoris. Et le fait d’aller courir deux fois à Jukasa me plaît beaucoup. »

Jean-Francois et son frère Louis-Philippe ont confirmé leur retour à temps plein dans la série, puisque l’entente avec leur commanditaire principal respectif, Spectra Premium et Weather Tech, est valide jusqu’à la fin de la saison 2018.

Lacroix regrette

Kevin Lacroix, lui, aura toutes les raisons de s’ennuyer du circuit ICAR. C’est à cet endroit qu’il a remporté sa toute première victoire en NASCAR Pinty’s, en juillet 2015, et ce, à son deuxième départ à vie dans la série canadienne.

« Le circuit routier, c’est ma force, a-t-il dit-il avec raison. Avec une course en moins, ça sera plus difficile pour moi d’accumuler des points au championnat. D’un autre côté, je devrai être plus régulier sur les tracés ovales, ce que je compte faire l’an prochain. Je ne suis pas inquiet. »

Marc-Antoine Camirand est lui aussi un spécialiste des épreuves en circuit routier.

« ICAR, c’était toujours un endroit où je me sentais à l’aise, a indiqué le pilote de Saint-Léonard-d’Aston. On a donné un beau spectacle l’an dernier et j’aurais pu gagner la course. Je me disais que ce n’était que partie remise.

« Je pense toutefois qu’avec plus d’ovales l’an prochain, je vais devoir m’améliorer. D’ailleurs, fait-il savoir, j’ai réalisé de bons résultats dans le passé sur ce type de configuration. »

Camirand confirmera son retour à temps plein dans la série NASCAR Pinty’s ce mercredi à l’occasion d’une conférence de presse chez le concessionnaire Paillé, son commanditaire, à Berthierville.


Titré en série Pinty’s en 2017, Alex Labbé sera honoré ce vendredi soir à Charlotte dans le cadre du Banquet annuel des champions du NASCAR. L’annonce de la participation à temps plein du pilote de Saint-Albert en série XFinity l’an prochain est imminente.


Les propriétaires du nouveau complexe de sports motorisés Area 27, érigé dans la réserve indienne d’Osoyoos, en Colombie-Britannique, et dessiné par Jacques Villeneuve, entendent convaincre les dirigeants de la série Pinty’s d’y organiser une épreuve pour la saison 2019. Selon nos informations, le dossier est très avancé.

Calendrier série NASCAR Pinty’s 2018

20 mai | Bowmanville, Ontario        

  • Canadian Tire Motorsport Park

16 juin | Hamilton, Ontario        

  • Jukasa

30 juin | Vallée-Jonction, Québec        

  • Autodrome Chaudière

14 juillet | Toronto, Ontario        

  • Toronto

25 juillet | Saskatoon, Saskatchewan  

  • Deux courses de 125 tours la même journée      
  • Wyant Group

28 juillet | Wetaskiwin, Alberta        

  • Edmonton

12 août | Trois-Rivières, Québec        

  • Trois-Rivières  

18 août | Antigonish, Nouvelle-Écosse       

  • Riverside  

26 août | Bowmanville, Ontario       

  • Canadian Tire Motorsport Park  

8 septembre | Saint-Eustache, Québec

  • Autodrome Saint-Eustache  

►22 septembre | Loudon, New Hampshire
Première incursion de la série aux États-Unis    

  • New Hamphire Motor Speedway  

►29 septembre | Hamilton, Ontario

  • Jukasa