/weekend
Navigation

Photos souvenirs : Louise Turcot

Chaque semaine dans son cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste ainsi que quelques photos souvenirs.

Photos souvenirs : Louise Turcot
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Deux femmes en or

Photos souvenirs : Louise Turcot
Capture d'écran

Dans la comédie érotique Deux femmes en Or, sortie en 1970. Ce film de Claude Fournier (et Marie-Josée Raymond) raconte ­l’histoire de deux banlieusardes, jouées par Louise Turcot et ­Monique Mercure, qui se désennuient en l’absence de leur mari en séduisant des hommes. Un des plus grands succès ­commerciaux du cinéma québécois.

Il y a 40 ans

Photos souvenirs : Louise Turcot
Photo d'archives

Louise Turcot lors d’une entrevue, au mois de mars 1978, il y a près de 40 ans. Sortie une douzaine d’années plus tôt du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, elle disait « attendre des rôles intéressants » au cinéma. On pouvait alors la voir à la télé, dans Race de monde de Victor Lévy Beaulieu.

Classiques et jeunesse

Photos souvenirs : Louise Turcot
Photo d'archives

Louise Turcot, 36 ans, en 1981, déjà ­considérée comme une de nos grandes comédiennes, elle qui avait débuté dans les classiques de Racine et Molière, comme dans les émissions jeunesse Fanfreluche ou encore Sol et Gobelet. Cette année-là, elle prêtait aussi sa voix à l’adaptation de la série télé d’animation japonaise Belle et Sébastien.

Comédies érotiques

Photos souvenirs : Louise Turcot
Photo d'archives

Au début des années 1970, Louise Turcot a joué ­plusieurs rôles au ­cinéma durant la vague de ­comédies érotiques ­québécoises. On l’a vue ­notamment dans Les Chats bottés aux côtés de Donald Pilon et Donald Lautrec et dans Ah ! Si mon moine ­voulait... avec Gilles ­Latulippe.

Le grand remous

Photos souvenirs : Louise Turcot
Photo d'archives

La comédienne au mois de février 1988, alors qu’elle se joignait à la distribution du ­téléroman Le grand remous, ­diffusée à Radio-Canada jusqu’en 1990. Elle y interprétait le rôle de Thérèse Froment aux côtés de Normand D’Amour et Gilles Renaud, qui deviendrait son conjoint quelques années plus tard. Les rôles télé ne cesseront de s’enchaîner pour la comédienne.

►Louise Turcot interprète la femme de Marc Messier dans la pièce d’Arthur Miller, La mort d’un commis voyageur, aux côtés de Mikhaïl Ahooja, Marilyse Bourque, Éric Bruneau, Manuel Tadros et plusieurs autres. Traduction et mise en scène Serge Denoncourt. Après un gros succès au Théâtre du Rideau vert, en tournée dans plusieurs villes du Québec dès le 11 janvier 2018 et en supplémentaires à la Salle Pierre Mercure du Centre Pierre Péladeau dès le 6 février 2018. Voir rideauvert.qc.ca.

► Louise Turcot est également auteure. Elle a écrit sept romans, dont le plus récent, Laura, est sorti en 2015 aux Éditions Québec Amérique.