/24m/city
Navigation

Privés de leur stage, les étudiants du Collège Ahuntsic appuient tout de même les ambulanciers

Privés de leur stage, les étudiants du Collège Ahuntsic appuient tout de même les ambulanciers
Marc Vallières | Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les étudiants en soins préhospitaliers d’urgence (SPU) du Collège Ahuntsic appuient la grève des ambulanciers même si leur stage de fin d’études, nécessaire à l’obtention de leur diplôme, est compromis à l’hiver.

«Nous sommes en faveur d'attendre pour nos stages parce que nous croyons qu'aucune mesure compensatoire ne peut les remplacer», a affirmé Marc-Olivier Mérette, représentant des étudiants en SPU au Collège Ahuntsic.

Sa position est partagée par la direction du cégep, qui a l’intention d’offrir à l’hiver le cours «Intervention préhospitalière en situation d’exception» aux étudiants finissants pour ne pas qu’ils perdent la main en attendant la fin de la grève.

«On estime que c’est fondamental de faire un stage. On juge que la sécurité du public est compromise si les étudiants ne sont pas confrontés à des situations d’urgence», a indiqué Charles Duffy, directeur des études par intérim du Collège Ahuntsic.

Les services ambulanciers syndiqués n’accueillent plus de stagiaires depuis le début du conflit, à l’hiver 2017, comme moyen de pression auprès du gouvernement.