/news/health
Navigation

La RAMQ couvrira dorénavant le recours aux services des psychologues

Coup d'oeil sur cet article

Québec a annoncé dimanche la mise sur pied d'un programme public de psychothérapie au coût de 35 millions $ qui devrait permettre d'offrir des soins en services mentaux à environ 3 % de la population.

Selon le ministère, ce programme représentera environ 600 000 rendez-vous annuels.  Il «permettra maintenant d'avoir une couverture publique des soins prodigués par des psychologues pour les gens souffrant de troubles mentaux courants», a expliqué le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, en mentionnant notamment les troubles anxieux et dépressifs.

Les personnes atteintes de troubles mentaux pourront donc, dorénavant, se faire rembourser des services obtenus via le Régime d'assurance-maladie du Québec (RAMQ).

«Inspiré par l'Angleterre, 240 000 personnes auront accès à ce programme sans frais. Ça bouge. Ensemble, on peut faire la différence», a écrit sur Twitter l’entrepreneur Alexandre Taillefer, présent lors de l’annonce, dont le fils adolescent s’est suicidé il y a deux ans. Le programme dont il fait référence est en place en Grande-Bretagne depuis une dizaine d’années.

Faciliter l’accès

«Cette annonce très attendue vise à réduire les iniquités dans l’accès à la psychothérapie. Toutes les personnes qui sont en détresse et dont le problème de santé mentale les empêche de bien fonctionner au quotidien devraient avoir accès à la psychothérapie au moment opportun», a déclaré par communiqué la présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, Christine Grou.

«En augmentant l’accessibilité à la psychothérapie, on évite des conséquences encore plus sérieuses dans la vie des personnes souffrantes et celle de leurs proches», a ajouté la Dre Grou.

«Les troubles mentaux affectent la vie de milliers de Québécoises et de Québécois. Avec cette nouvelle approche moderne et structurée, nous leur offrirons des services supplémentaires inspirés des meilleures pratiques», a expliqué le Gaétan Barrette dans un communiqué en disant vouloir «améliorer la qualité de vie» des personnes aux prises avec des troubles mentaux.

Budget dépassé

Ce programme s'inscrit dans le Plan d'action en santé mentale 2015-2020 du gouvernement libéral, qui est doté d'un budget de 70 millions $. «Nous avons déjà dépassé ce montant-là», a souligné le ministre.

Signe que les élections approchent, le ministre Barrette a profité de l'occasion pour s'attaquer à la Coalition avenir Québec en accusant la formation politique de ne pas s'intéresser aux problématiques de pauvreté et de santé mentale.

—Avec le collaboration de Martin Lavoie