/sports/golf
Navigation

Les yeux sur 2018

Tiger Woods songe au calendrier du circuit de la PGA

Tiger Woods est revenu au jeu en fin de semaine après une absence de 10 mois.
Photo AFP Tiger Woods est revenu au jeu en fin de semaine après une absence de 10 mois.

Coup d'oeil sur cet article

Tiger Woods a retenu toute l’attention au Hero World Challenge depuis une semaine. Après une première sortie en 10 mois, l’ex numéro un mondial se sent d’attaque en vue de la saison 2018.

En terminant au neuvième rang à égalité avec Matt Kuchar avec une fiche cumulative de -8, Woods a démontré des signes encourageants dès ses premiers élans à Albany, aux Bahamas. N’eût été une troisième ronde de 75 (+3), Le Tigre aurait été dans la course dimanche jusqu’à ce que Rickie Fowler décide d’ouvrir les vannes en affichant un retentissant 61 (-11), un record.

Mettant la griffe sur le trophée à l’effigie du Tigre il n’a pu lui voler l’attention. Comme tous les autres golfeurs, il a dû répondre au bombardement de questions sur les performances de l’hôte.

Il y a fort longtemps que Woods n’avait pas paru aussi motivé et éclatant sur les allées. Il a maîtrisé son bois de départ, frappé des coups de fer incroyables, notamment avec son fer 2 à plus de 250 verges, en plus de reprendre ses aises sur les verts. S’il disait manquer d’outils dans son coffre avant le tournoi, il s’en est bien tiré. Il aura à travailler ses approches au fanion alors qu’il a paru rouillé autour des verts. Une touche qu’il devrait retrouver sans problème à l’entraînement.

Confiance

« Je savais que j’allais être capable de compléter les quatre rondes, ce n’était pas une inquiétude. Ma crainte était plutôt à propos de mon pointage, ma touche et ma résistance à l’adrénaline », a expliqué le champion de 14 titres majeurs en carrière.

« Je suis très satisfait, a-t-il ajouté en conférence de presse, assurant maintes fois qu’il n’a ressenti aucune douleur durant les quatre rondes. J’ai montré de très bons signes. J’ai frappé d’excellents coups. L’avenir s’annonce plus brillant. »

Par ces quelques mots, le golfeur de 41 ans dit regarder vers le calendrier 2018. Sera-t-il véritablement de retour à temps plein sur la PGA ?

« C’est une bonne question. Nous allons nous réunir et réfléchir à construire le meilleur calendrier pour les championnats majeurs, a indiqué Woods. Il faut évaluer combien de tournois je pourrai jouer et quels parcours je pourrai jouer. Il faut aussi déterminer mes cycles d’entraînement. Nous ferons le tour de toutes ces questions. »

Déjà, certains prétendent qu’il sera présent à l’Omnium Farmers Insurance, à Torrey Pines dans la région de San Diego, à la fin janvier. Ce serait la première étape dans la préparation vers le Tournoi des Maîtres. L’Omnium britannique, qui aura lieu à Carnoustie, en Écosse, en juillet, a d’ailleurs déjà commencé à faire la promotion de son 147e Championnat autour de la présence de Woods.

« Je ne sais pas quel sera mon calendrier pour 2018, mais je m’attends à jouer, a-t-il assuré. Les dates, le nombre de tournois et les endroits, je ne peux le confirmer. »

Les jeunes loups qui dominent le circuit depuis quelques années auront à se méfier du Tigre. Le vainqueur de 90 tournois à travers le monde n’a pas rangé ses chandails rouges. Ses adversaires le voient déjà revenir en force et rugir avec des victoires.

« Il y a plusieurs gars qui n’ont pas joué contre lui quand il était au sommet de son art, a noté Rickie Fowler, dont c’est d’ailleurs le cas. Nous attendons tous d’avoir cette chance de nous mesurer à lui dans la dernière ligne droite quand il est sur le tableau principal. »