/sports/soccer/homepage
Navigation

Mondial 2022: le Canada, les États-Unis et le Mexique en plan B?

Mondial 2022: le Canada, les États-Unis et le Mexique en plan B?
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’attribution de la Coupe du monde 2022 de soccer au Qatar serait menacée et la triple candidature des États-Unis, du Canada et du Mexique pourrait en profiter.

C’est ce qu’a rapporté le média mexicain Record, lundi.

Inquiète de la situation instable au Qatar et du retard dans l’avancée de la construction des stades à cinq ans de ce Mondial, la Fédération internationale de soccer (FIFA) envisagerait un plan B en cas d’aggravation des tensions et des conflits au Moyen-Orient.

Ce plan d’urgence serait de devancer la présentation du Mondial en Amérique du Nord de 2026 à 2022 et, à l’inverse, de retarder de quatre ans la tenue de la Coupe du monde au Qatar. En effet, le comité organisateur de la candidature conjointe américaine, canadienne et mexicaine aurait été contacté par la FIFA à ce sujet.

Reprochant au Qatar des liens avec des groupes terroristes, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et l’Égypte ont coupé à l'été leurs ponts diplomatiques avec la richissime nation péninsulaire, entraînant de grandes répercussions économiques dans le golfe Persique. Ce blocus synchronisé augmente radicalement les coûts de la construction des stades dans le pays et engendre des retards significatifs.

L’alliance États-Unis-Canada-Mexique et le Maroc ont formellement présenté en novembre leur candidature pour le Mondial 2026, dont l’organisateur doit en temps normal être désigné en juin. Cette année-là et pour la première fois de l’histoire, la compétition réunira 48 sélections, contre 32 actuellement.

En octobre, Montréal était toujours en lice parmi les villes canadiennes pour accueillir des matchs de la Coupe du monde 2026.