/opinion/columnists
Navigation

Désespérant!

Coup d'oeil sur cet article

« Eux autres, ils l’ont, l’affaire, au fédéral ! »

C’est ce que constataient plusieurs intervenants dans le dossier de la construction du nouveau pont Champlain après avoir rencontré les responsables du projet et constaté leur apparent professionnalisme. Avec un chantier commandé par Ottawa à un consortium privé international pour l’infrastructure la plus fréquentée au Canada, on ne devait pas voir de problèmes de dépassements de coûts et de délais comme on s’y est habitué au Québec.

Plusieurs ont dû déchanter après avoir lu l’enquête du Journal démontrant que plus de 2000 défauts auront à être corrigés sur des pièces fournies par l’entreprise espagnole Tecate. Le gouvernement libéral fédéral actuel n’ose plus garantir que le pont sera livré à la date prévue du 1er décembre 2018 et on rappelle que les dépassements de coûts seront à la charge du consortium, qui devra normalement payer une pénalité de 100 000 $ par jour de retard.

Il y a quelque chose de désespérant là-dedans.

On enrage

Pendant ce temps, le vieux pont continue de s’user et on se rappelle comment il aura fallu du temps à l’ancien gouvernement conservateur pour faire avancer ce dossier déjà urgent il y a 10 ans.

On enrage. Depuis le temps qu’on présente les partenariats public-privé comme une panacée qu’on devrait embrasser avec plus de courage, on a l’impression que la formule ne nous offre pas plus de professionnalisme ou de rigueur.

Pire encore, la structure, destinée à tenir 125 ans, reviendra en propre au gouvernement fédéral dans 25 ans. Comment encore avoir l’assurance que la structure alors remise sera exempte de défauts susceptibles de nuire à sa durabilité et à sa sécurité ?

Mise à jour nécessaire

Tant le gouvernement que le consortium aura fort à faire pour rassurer le public canadien, qui finance l’infrastructure, et les citoyens de la région métropolitaine, pour qui cette infrastructure prend une importance vitale.

La publication d’un nouvel échéancier et d’une prévision des coûts mise à jour est nécessaire.