/world/middleeast
Navigation

Moins de 3000 djihadistes de l’EI encore sur le terrain

Photo d'archive
AFP Photo d'archive

Coup d'oeil sur cet article

BAGDAD | La coalition antidjihadiste conduite par les États-Unis estime qu’il reste moins de 3 000 membres du groupe État islamique (EI) en Irak et en Syrie, a affirmé mardi son porte-parole, le colonel Ryan Dillon.

Interrogé sur combien de combattants de Daech (acronyme arabe de l’EI) restaient sur le terrain, il a répondu lors d’une session de questions-réponses sur le compte officiel twitter de la coalition : « Les combattants de Daech sont moins de 3 000. Ils sont encore une menace, mais nous continuerons à soutenir nos partenaires pour les défaire ».

En 2014, l’EI s’était emparé du tiers de l’Irak notamment Mossoul et contrôlait une grande partie de l’est de la Syrie.

Les djihadistes avaient proclamé un « califat » à cheval sur les deux pays. Cette organisation comptait des dizaines de milliers de combattants du monde entier.

Face à ce défi, les États-Unis avaient initié une large coalition antidjihadiste. En 2017, l’EI perdait Mossoul en Irak, ainsi que Raqa et Deir Ezzor en Syrie. Désormais, en dehors de quelques cellules ici ou là, le gros de l’EI se trouve dans le désert.