/sports/football
Navigation

Toujours de l’espoir pour les Falcons

SPO-FBN-TAMPA-BAY-BUCCANEERS-V-ATLANTA-FALCONS
AFP Julio Jones

Coup d'oeil sur cet article

Si les séries débutaient aujourd’hui, les champions défendant de la conférence Nationale, les Falcons d’Atlanta, n’y seraient pas. Avec deux matchs en 17 jours face aux Saints de La Nouvelle-Orléans, ils peuvent renverser leur sort, cependant.

Le premier de ces deux affrontements se déroulera demain soir, à Atlanta. En regardant le classement, les carottes semblent cuites pour les Falcons, mais ce n’est pas le cas. Les Saints dominent la division Sud de la conférence Nationale, avec une fiche de 9-3, suivis des Panthers à 8-4 et des Falcons à 7-5.

Mais s’il y a une équipe qui peut encore prétendre au trône, c’est bien les Falcons. Tandis que les Panthers ont perdu leurs deux duels face aux Saints, tout est encore à faire pour les Falcons. Si la troupe de Dan Quinn parvenait à surprendre les Saints à deux reprises, elle détiendrait le bris d’égalité advenant le cas où les deux formations terminaient avec un dossier identique.

CALENDRIER CORSÉ

Si l’on se fie à l’historique entre les deux éternels rivaux, bien malin celui qui saura prédire l’issue des prochains affrontements. Les Saints et les Falcons ont en effet partagé les honneurs des 10 précédents rendez-vous.

Il faut évidemment s’attendre à des pétarades, puisqu’à six reprises lors de ces dix matchs, l’une ou l’autre des équipes a marqué au moins 30 points. À six reprises également, un touché ou moins séparait les deux belligérants.

La commande ne s’annonce pas de tout repos pour les Falcons, qui étrangement, dans leur tout nouveau et somptueux stade, ne présentent qu’une fiche de 3-3.

Car en plus du calibre relevé dans leur division, la conférence dans son ensemble se veut extrêmement compétitive.

Les Falcons se sont bien positionnés en triomphant d’autres équipes avec lesquelles ils risquent de rivaliser pour une place en séries comme meilleurs deuxièmes, tels les Seahawks (8-4), Panthers (8-4), Cowboys (6-6), Packers (6-6) et Lions (6-6).

Toutefois, un coup d’œil sur le calendrier rappelle que la marge d’erreur s’annonce mince. Les Falcons terminent la saison contre des rivaux qui montrent un pourcentage collectif de victoires de ,625.

L’offensive, qui a connu ses hauts et ses bas cette saison, avait repris du poil de la bête avant une défaite amère face aux Vikings lorsqu’elle a été muselée. Elle pourrait se ressaisir face aux Saints, considérant que l’excellent demi de coin Marshon Lattimore, qui aura la lourde tâche de couvrir Julio Jones, devra le faire sur une patte, lui qui souffre d’une blessure à la cheville.

Pour les Falcons, il y a donc urgence en la demeure. Sinon, ils deviendront la huitième équipe depuis 2000 à rater les séries la saison suivant une défaite au Super Bowl. Plus personne n’aura le choix de croire à la fameuse malédiction !