/news/currentevents
Navigation

Tournée canadienne pour le bras du saint François

La relique visitera 14 villes, dont Montréal et Québec

Saint-François Xavier
Photo tirée de www.i.pinimg.com L’avant-bras droit de saint François-Xavier, contenu dans cette boîte en verre luxueuse, aurait baptisé plus de 100 000 personnes lors du passage du missionnaire en Asie. 

Coup d'oeil sur cet article

L’avant-bras droit de saint François-Xavier, une relique sacrée de l’Église catholique vieille de 465 ans, entreprendra au début de l’année 2018 une tournée de 14 villes canadiennes.

« On espère intéresser le plus de gens possible pour cet événement qu’on peut qualifier d’historique. Ce serait la première fois que la relique viendrait au Canada et c’est très rare qu’elle obtienne l’autorisation de sortir de Rome », se réjouit Debra Proulx, présidente du conseil d’administration de Catholic Christian Outreach, l’organisme qui a organisé la venue du symbole.

L’avant-bras droit de saint François-Xavier, qui aurait baptisé plus de 100 000 personnes lors du passage du missionnaire en Asie, partira de Rome, où il est précieusement gardé dans la principale église jésuite. Il aura son propre siège dans l’avion lorsqu’il traversera l’Atlantique. Il fera sa première apparition publique à Québec le 3 janvier.

La relique de première classe, selon les catégories déterminées par le Vatican, fera l’objet d’une « surveillance en permanence » au cours de sa tournée canadienne. L’avant-bras préservé dans une boîte en verre luxueuse n’aurait pas « connu le processus de décomposition naturel ».

« Miraculeusement, son corps ne s’est pas décomposé. On s’entend, le bras ne semble pas vivant, mais il est tout de même très bien conservé », explique Debra Proulx.

Poids historique

L’objectif de ce pèlerinage est de « pouvoir toucher la population avec la parole de Dieu, puisque saint François-Xavier est un bel exemple », poursuit-elle.

L’organisme est conscient que l’avant-bras sacré ne risque pas d’attirer les foules au Québec, où on observe que la population se détourne de plus en plus de la religion. Il sera à Montréal les 29 et 30 janvier.

« Il y a encore beaucoup de gens attachés à l’Église qui peuvent être interpellés par la venue de cette relique. Elle a un grand poids historique, ça peut toucher tout le monde », soutient toutefois Mme Proulx.

Né en 1506 en Espagne, saint François-Xavier a été envoyé en mission sur le continent asiatique. On dit qu’il « peut miraculeusement converser avec les personnes qu’il rencontre dans leur langue maternelle ». Il est mort à 46 ans en 1552. Le reste de son corps est enseveli à Goa, en Inde.