/sports/soccer/homepage
Navigation

Un seul objectif en tête

Le Toronto FC rêve d’enlever les grands honneurs en finale

MLS-2016-MLS-CUP---SEATTLE-SOUNDERS-V-TORONTO-FC
Photo AFP Le Toronto FC souhaite venger son échec de l’an dernier face aux Sounders de Seattle, en match de la Coupe MLS.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des journées plus difficiles que d’autres à oublier et pour le Toronto FC, le 10 décembre 2016 fait partie de ces dates qui vous restent en tête.

Ce soir-là, les Torontois ont vu la coupe MLS leur glisser entre les doigts quand les Sounders de Seattle l’ont emporté lors de la séance de tirs au but à la suite d’une égalité de 0 à 0 au terme de 120 minutes de jeu au cours desquelles Seattle n’avait obtenu aucun tir cadré.

« Notre objectif depuis le début de la saison était de se retrouver à cet endroit exact et d’avoir à nouveau la chance de se battre pour la coupe MLS », a reconnu l’entraîneur-chef du TFC, Greg Vanney, au cours d’une conférence téléphonique.

« Je crois que c’est génial que ces deux équipes se retrouvent à nouveau en finale cette année. »

Respect

Même si les Reds se sont fait renverser sur leur propre terrain par les Sounders la saison dernière, il n’y a pas de ressentiment apparent.

« Seattle est le champion en titre et nous devons respecter ça, mais samedi nous voulons leur ravir le trophée », a soutenu Jozy Altidore.

Vanney a lancé des fleurs au jeu défensif des Sounders qui ont été parfaits en séries avec quatre blanchissages en autant de rencontres.

« Ils n’ont pas donné grand-chose depuis six ou sept matchs et ils sont très bien organisés défensivement. »

Possession et talent

Vanney a poursuivi en louangeant le style de jeu préconisé par son homologue, Brian Schmetzer.

« C’est une équipe très similaire qui aime avoir la possession du ballon pour te faire bouger.

« Elle compte sur des joueurs habiles qui sont capables de finir les jeux. »

Et selon Altidore, il faut s’attendre à voir des Sounders encore meilleurs cette année.

« Ils étaient bons la saison dernière et ils ont fait des acquisitions qui les ont rendus meilleurs. »

Pas de pression

Dans le camp torontois, on assure ne ressentir aucune pression même si on veut évidemment faire oublier la défaite en finale de 2016.

« Je ne crois pas qu’il y a de la pression sur nos épaules si ce n’est que nous devons offrir une performance à la hauteur », insiste Vanney.

« Il n’y a pas de pression additionnelle et nous allons nous nourrir de l’énergie de nos partisans parce que nous apprécions le fait de pouvoir jouer ce match à domicile. »

Évolution

Si Vanney dégage cette confiance, c’est peut-être parce que son groupe lui permet de ne pas craindre le pire.

Il soutient de plus que son équipe n’est plus aussi unidimensionnelle qu’elle l’a déjà été.

« Nous avons évolué en tant que groupe. Quand nous avons abordé les séries l’an passé, on sentait qu’on devait jouer d’une certaine façon pour gagner. »

« Cette année, nous avons démontré que nous sommes capables de nous adapter afin de gagner de plusieurs façons différentes. Cette évolution est survenue avec l’ajout de joueurs et par notre développement continu. »

♦ Blessé à une cheville mercredi dernier, Jozy Altidore a laissé savoir qu’il ne sera pas à 100 % pour la finale, mais qu’il sera en mesure de jouer.

Un match intrigant

Toute la pression est sur les Sounders de Seattle à l’aube du match de la Coupe MLS, ne serait-ce que parce qu’ils sont les champions en titre.

L’entraîneur-chef des Sounders, Brian Schmetzer, aborde la rencontre avec intérêt.

« Ce match revanche est certainement intrigant. C’est un témoignage des efforts déployés par ces deux équipes pour rester au sommet d’une ligue qui est très compétitive. »

Pour lui, la présence de plusieurs joueurs de la sélection nationale américaine des deux côtés de la clôture ajoute à l’intrigue.

« On va voir quelques joueurs de l’équipe nationale américaine en découdre et ça risque d’être intéressant. »

Les détracteurs

Les Sounders sont peut-être encore champions jusqu’à samedi après-midi, mais Schmetzer espère bien faire taire certains détracteurs qui leur ont reproché d’avoir gagné sans avoir trop essayé, il y a un an.

« Nous aimerions avoir des buts en finale. Non pas que la finale de l’an passé était ennuyeuse, mais certains se sont accrochés à notre absence de tirs cadrés et j’aimerais faire taire les critiques. »

Schmetzer n’adhère pas à la croyance populaire voulant que son équipe pratique un style éteignoir.

« Dans les médias, il est question de changer le jeu parce que c’est ennuyeux. Pour ma part, il n’est jamais question de se camper dans une position défensive, c’est la meilleure façon de ne pas l’emporter.

« Mais parfois, il arrive que des parties se dessinent ainsi et qu’elles prennent une tangente défensive. »

Des revenants

Quoi qu’il en soit, Schmetzer pourra compter sur l’ensemble de son personnel samedi, ce qui n’était pas le cas l’an passé.

Il avait dû se débrouiller sans son capitaine, Clint Dempsey, qui avait vu sa saison être écourtée en raison d’un problème d’arythmie cardiaque.

« L’an passé, il s’est comporté comme un vrai professionnel et a encouragé ses coéquipiers », a rappelé Schmetzer.

« Clint voulait s’assurer qu’il puisse terminer la saison sur une bonne note et il y est parvenu et je sais qu’il est affamé et qu’il va sauter sur le terrain pour obtenir cette victoire. »

Les Sounders pourront aussi compter sur le jeune attaquant Jordan Morris, qui est de retour à ses pleines capacités après avoir été blessé à une cuisse.