/lifestyle/books
Navigation

Daniel L. Moisan revient emballé

Il a participé à une Foire internationale du livre au Mexique

Daniel L. Moisan
Photo courtoisie L’auteur Daniel L. Moisan, à droite, en compagnie d’un lecteur qui s’est procuré les trois premiers tomes de la série historico-fantastique La Légende de Lezardo Da Vinci, à la Foire internationale du livre de Guadalajara qui s’est déroulée du 25 novembre au 3 décembre, au Mexique.

Coup d'oeil sur cet article

La série historico-fantastique La Légende de Lezardo Da Vinci de Daniel L. Moisan poursuit son chemin. Un quatrième et dernier tome est en processus de rédaction et l’auteur de Québec revient emballé d’un passage à la Foire internationale du livre de Guadalajara, où il a signé des dédicaces durant trois heures.

Invité par la Délégation du Québec à Mexico, il a signé des dédicaces durant trois heures dans cet événement littéraire qui est le plus important en Amérique latine avec 700 000 visiteurs.

Il a donné des entrevues à la télé, à la radio et donné une conférence à 200 étudiants de niveau collégial à San Miguel El Alto.

« J’ai reçu une dose d’amour incroyable, inattendue et d’une ampleur qui m’a totalement surpris. Les jeunes m’ont accueilli comme une rock star. Je n’ai jamais vécu quelque chose comme ça dans ma vie. C’était surréaliste », a-t-il lancé, lors d’un entretien.

Lezardo Da Vinci raconte les histoires d’une créature qui a vu le jour au 16e siècle lors d’une expérience qui a mal tourné entre Léonard de Vinci et un sorcier maya. La série mélange magie, religion, chevalerie et exotisme.

Les droits cinématographiques du premier volet intitulé La renaissance ont été achetés par Vélocité International, qui a produit le film Les Pee-Wee 3D.

Publiés en français aux éditions Sylvain Harvey, les trois premiers tomes de ces aventures ont été traduits et publiés en espagnol au cours de la dernière année par les Éditions Urano.

« Mes trois romans ont été lancés là-bas dans la même année. Je ne peux pas certifier que c’est du jamais-vu, mais tout le monde dans le milieu, autour de moi, me dit ça », a-t-il laissé tomber.

Un quatrième tome en route

Une cinquantaine d’exemplaires de son livre ont été vendus lors de la Foire internationale du livre de Guadalajara. Des chiffres qui peuvent sembler minimes, mais qui sont très bons pour un auteur qui n’est pas connu dans ce genre d’événements.

« Chaque fois qu’il participe à un salon du livre, c’est un tabac. Il aborde les gens et neuf personnes sur dix à qui il parle achètent son roman. Je n’ai jamais vu ça chez un auteur qui n’est pas très connu. Nous sommes très satisfaits du succès qu’il connaît », a indiqué l’éditeur Sylvain Harvey.

Le premier volet de La Légende de Lezardo Da Vinci est sur le point d’aller en deuxième réimpression au Québec. Des négociations sont en cours pour des traductions en allemand, en italien et en anglais.

Directrice marketing chez Urano, Giovanna Rosalia Celorio Nava précise que les ventes ont été très bonnes et elle estime qu’elles vont continuer de croître à la suite de son passage à Guadalajara.

Daniel L. Moisan lancera en avril prochain, au Salon international du livre de Québec, le quatrième et dernier tome de cette saga, qui s’intitulera L’Ire du Kronophage.

Chanteur, bassiste et guitariste au sein de sa formation Mosquito-B, qui vient de lancer un sixième album, il révèle avoir commencé à travailler sur une trame sonore qui pourrait accompagner la saga de La Légende de Lezardo Da Vinci. « Je suis en train d’explorer ça. J’ai l’intention d’écrire une dizaine de pièces pour ce projet », a-t-il indiqué.