/misc
Navigation

Est-ce que Laurent Lessard «est encore pris dans la tempête de la 13?»

Le ministre Laurent Lessard.
Sylvain Denis/AGENCE QMI Le ministre Laurent Lessard.

Coup d'oeil sur cet article

Exhortant le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, de s’engager à ce que le cannabis vendu au Québec «soit produit chez nous», la députée caquiste Sylvie d’Amours a déploré le «manque d’ambition» et de «leadership» de M. Lessard, se demandant s’il est encore «pris dans la tempête de la 13».

La députée de Mirabel faisait référence au cafouillage survenu sur l’autoroute 13 pendant la «tempête du siècle» l’hiver dernier, alors que Laurent Lessard était ministre des Transports.

Maintenant à l’Agriculture, Laurent Lessard, a servi une bonne réplique à la caquiste lui reprochant d’avoir brillé par son absence au sommet sur l'agroalimentaire au Québec qui se tenait il y a deux semaines...

 

«Ballounes complètement dégonflées»

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, s’est attaqué au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, en l’accusant de rater ses cibles et de «maquiller» les statistiques». Il s’est par la suite repris en utilisant le terme «soigner» [les statistiques].

Le premier ministre lui a servi une réplique cinglante en affirmant qu’il y a «de la jalousie», derrière les attaques du chef de l’opposition officielle...

Le premier ministre Philippe Couillard
Photo Simon Clark/Agence QMI
Le premier ministre Philippe Couillard

 

«Ils [les péquistes] ont eu 18 mois, alors qu'ils avaient l'occasion de prouver à la population qu'ils pouvaient véritablement agir positivement sur le système de santé, et ils n'ont pas juste un peu échoué, ils ont totalement échoué. Le seul projet qu'il y avait à cette époque, c'était une assurance autonomie, tu sais, puis qui n'a jamais vu le jour. Alors, en passant, en termes de non-accomplissements et de ballounes complètement dégonflées, on regarde les 18 mois du gouvernement du Parti québécois», a-t-il répondu.

Un whip qui «crie dans les oreilles»!

La ministre Lucie Charlebois a perdu patience lors de la période des questions, implorant le président de l’Assemblée nationale d’intervenir auprès du whip de la CAQ, Donald Martel, qui lui «crie dans les oreilles constamment»...

 

L’aptonyme du jour

Le député caquiste Benoit Charette a interpellé le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, concernant notamment le cas de la famille Larivière, sinistrée depuis les inondations du printemps dernier.

Cette déclaration renferme un savoureux aptonyme. La famille Larivière... inondée.

Le ministre de la Sécurite publique, Martin Coiteux.
Photo Simon Clark/Agence QMI
Le ministre de la Sécurite publique, Martin Coiteux.

 

On espère que le programme d’indemnisation des sinistrés ne tombera pas à l’eau...

«Notre» idée

Alors que le Parti libéral se fait reprocher de voler les idées de la CAQ, le premier ministre Philippe Couillard a affirmé clairement que son gouvernement détient la paternité du comité de surveillance de l’UPAC qui sera nommé grâce à un vote aux deux tiers de l’Assemblée nationale.

«En passant, le comité de surveillance, ce n'est pas son (François Legault) idée, c'est la nôtre. Et le vote du deux tiers, c'est notre idée aussi», a déclaré le premier ministre.

La «surprise» du jour

Le député indépendant Claude Surprenant, s’est absenté du salon bleu, mercredi, alors que ses collègues ont voté en faveur d’une sanction, lui qui fut blâmé par le commissaire à l’éthique en raison de conflits d’intérêts et de mauvais usage de fonds publics.

Constatant son absence, le député péquiste Alexandre Cloutier s’est montré très «surpris»...

Chiffre du jour

110 députés étaient présents à la période des questions, sur une possibilité de 125.