/world/pacificasia
Navigation

Une guerre nucléaire ? Un journal chinois donne ses conseils

Coup d'oeil sur cet article

PÉKIN | Comment se protéger d’une explosion nucléaire ? Un journal chinois d’une province frontalière de la Corée du Nord a publié mercredi des conseils de prévention, à l’heure où les ambitions atomiques de Pyongyang inquiètent en Chine.

Le Quotidien de Jilin, basé dans le nord-est du pays, a diffusé un article illustré à destination de ses lecteurs. Principales recommandations: calfeutrer ses portes et ses fenêtres ou encore minimiser les effets néfastes de la radioactivité.

« Les missiles intercontinentaux peuvent toucher n’importe quel endroit du monde », avertit le journal.

La Corée du Nord n’est pas mentionnée explicitement. Mais la population de la province du Jilin avait nettement ressenti des secousses après un puissant essai nucléaire nord-coréen en septembre.

Depuis, Pyongyang a réalisé la semaine dernière un tir de missile balistique intercontinental (ICBM) capable de frapper, selon lui, n’importe quel site du territoire continental des États-Unis.

La Chine est le principal partenaire commercial et soutien diplomatique de la Corée du Nord. Mais le programme d’armement atomique de Pyongyang inquiète Pékin, qui redoute un conflit à ses portes et les retombées sur le territoire chinois d’une éventuelle explosion.

En septembre, après l’essai nucléaire nord-coréen, le ministère chinois de l’Environnement s’était empressé d’effectuer des mesures de radioactivité dans quatre provinces, dont le Jilin. Aucun niveau anormal n’avait été détecté.

Mais le Quotidien du Jilin préfère prévenir ses lecteurs: en cas d’explosion, ils doivent porter un masque ou encore ingérer une pastille d’iode pour éviter l’accumulation d’iode radioactive dans leur glande thyroïde. Les personnes touchées par la radioactivité doivent également laver leurs vêtements, leurs oreilles, leur nez et leur bouche.

L’article a provoqué après sa publication un intense débat sur les réseaux sociaux chinois. Un début d’inquiétude que le quotidien officiel Global Times, réputé proche du pouvoir et au ton volontiers nationaliste, s’est attelé à désamorcer.

Un conflit sur la péninsule coréenne n’est certes pas inévitable, estime-t-il dans un éditorial publié sur internet. Mais la Chine doit tout de même « se préparer au pire ». « Le pays et la population doivent renforcer leur vigilance », souligne le quotidien.