/finance/business
Navigation

Exceldor investit 35 millions $ à Belœil

Les aires d’expédition sont débordées dans les usines

D’une superficie de 135 000 pi2, le nouveau centre de distribution d’Exceldor sera construit en bordure de l’autoroute 20. Il recevra les produits préparés dans les différentes usines de l’entreprise au Québec.
Photo courtoisie D’une superficie de 135 000 pi2, le nouveau centre de distribution d’Exceldor sera construit en bordure de l’autoroute 20. Il recevra les produits préparés dans les différentes usines de l’entreprise au Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Exceldor procédera à un investissement majeur à Belœil avec la construction d’un centre de distribution de 35 M$ pour soutenir son ascension dans le marché de la volaille.

La construction d’un endroit pour consolider les commandes est nécessaire, avec la croissance de la coopérative qui a vu son chiffre d’affaires passer de 476 M$ à plus de 700 M$, de 2013 à 2017.

Le Journal a appris que le futur centre de distribution de 135 000 pi2, construit en bordure de l’autoroute 20, recevra les produits préparés dans les différentes usines d’Exceldor au Québec. Une partie de l’infrastructure servira à la congélation de dindons qui sont en demande à des moments précis de l’année.

« Demande grandissante »

« On veut être plus près de nos clients. Cela va nous permettre d’être plus efficaces pour répondre à la demande qui est grandissante. Nos aires d’expédition sont débordées dans nos usines actuelles qui n’ont pas été conçues pour recevoir des volumes d’expédition aussi importants », a expliqué au Journal René Proulx, président-directeur général.

Cette construction n’entraînera pas de mises à pied dans les diverses installations de la coopérative, puisque Exceldor fait face à une importante pénurie de main-d’œuvre avec plus de

100 postes à combler. « Le centre de distribution assurera la liaison entre nos nombreux sites de production jusqu’à la livraison chez nos clients », a ajouté M. Proulx.

Prévisions de croissance

Au cours des dernières années, Exceldor a enregistré une croissance organique et par acquisitions. En 2014, elle a notamment fait l’achat des actifs de l’ontarienne P&H Foods, qui est spécialisée dans le dindon et qui détenait les droits exclusifs de la marque Butterball au Canada.

Dans le poulet, Exceldor détient près de 45 % des parts de marché au Québec et 12 % au Canada, et ces chiffres sont en croissance.

La coopérative, qui est le fournisseur des rôtisseries St-Hubert, entend profiter de cet investissement pour acquérir des équipements à la fine pointe de la technologie, comme des robots.

La construction débutera en avril 2018 pour une mise en activité au premier trimestre 2019. Le projet devra d’abord obtenir l’assentiment de la Ville de Belœil, avec qui Exceldor travaille en étroite collaboration.

La compagnie en chiffres

  • 175 millions de kilos de poulets produits en 2017
  • 40 millions de kilos de dindons
  • 4 usines au Québec et 1 en Ontario
  • 2250 employés