/entertainment/shows
Navigation

Les gars de Broue honorés par Julie Payette

La Croix du service méritoire remise à Broue et Bigras

Les gars de Broue ont été touchés d’avoir été sélectionnés parmi plusieurs Canadiens méritants.
Photo Jean-François Desgagnés Les gars de Broue ont été touchés d’avoir été sélectionnés parmi plusieurs Canadiens méritants.

Coup d'oeil sur cet article

Ils n’ont sauvé personne de la noyade ni risqué leur vie pour mettre en échec un individu lourdement armé. N’empêche, les gars de Broue ne se sentaient pas comme des imposteurs, jeudi, à la Citadelle de Québec, où ils ont été honorés par la gouverneure générale Julie Payette parmi tout un groupe de policiers et de citoyens qui ont fait preuve d’excellence et d’un courage exemplaire.

Après tout, quand on a fait rire plus de trois millions de personnes en jouant la même pièce de théâtre pendant 38 ans, on peut clamer avoir fait quelque chose de bien pour la société.

« Cinq minutes après le début du show, les gens avaient oublié tous leurs problèmes. On les voyait rire à gorge déployée à toutes les quarante secondes pendant deux heures et vingt. Finalement, on se dit que peut-être qu’on le méritait », a dit Michel Côté.

« C’est très généreux de leur part de souligner ça. Mais quand tu vois les actes de bravoure que les autres ont faits, je n’ai pas l’impression que nous sommes dans la même classe. Surtout quand ils nomment le monsieur qui a plongé dans les eaux glacées pour sauver un homme », observe Marc Messier.

Dan Bigras a aussi reçu sa médaille des mains de la gouverneure générale, Julie Payette.
Photo Jean-François Desgagnés
Dan Bigras a aussi reçu sa médaille des mains de la gouverneure générale, Julie Payette.

Une médaille pour l’ancien petit gars

Côté et ses vieux amis et partenaires de scène Marc Messier et Marcel Gauthier ont reçu la Croix du service méritoire. Dan Bigras, qui a mis sur pied Le Show du Refuge au profit des jeunes défavorisés, a aussi été décoré par Son Excellence Julie Payette.

Le chanteur, qui se remet d’un cancer colorectal, a fait le déplacement à Québec entre deux traitements de chimiothérapie.

« C’est touchant. Je suis un ancien petit gars comme [ceux du Refuge]. Ce dont il souffre le plus, c’est qu’on ne le regarde pas. Mais pendant qu’on te donne une médaille, on te regarde. Alors je vais aller leur montrer. »

Malgré la maladie, Dan Bigras garde un bon moral. Il se prépare d’ailleurs à remonter sur scène.

« Lors du premier traitement de chimio, il y avait de la cortisone et ça m’a gardé réveillé toute la nuit. Mais je n’étais pas angoissé, plutôt hyper créatif et j’ai tout réécrit mon show. Au désespoir de mes musiciens, mais ils sont tous d’accord avec mes idées. »