/sports/hockey/homepage
Navigation

Les Hurricanes resteront en Caroline

Tom Dundon deviendra sous peu le propriétaire majoritaire de l’équipe

La valeur de l'équipe aurait été établie à près de 500 millions $ et Dundon mettra la main sur un peu plus de 50% des parts de l'équipe.
PHOTO AFP La valeur de l'équipe aurait été établie à près de 500 millions $ et Dundon mettra la main sur un peu plus de 50% des parts de l'équipe.

Coup d'oeil sur cet article

PALM BEACH | Les Hurricanes sont en Caroline pour y rester. Une entente d’achat est survenue pour l’acquisition de 52 % de l’équipe par le milliardaire Tom Dundon. Cette entente a été présentée aux gouverneurs de la LNH rassemblés à Palm Beach, mettant ainsi un terme aux nombreuses rumeurs de déménagement entourant l’équipe.

Pour sa part, le propriétaire actuel Peter Karmanos demeurera dans le portrait à titre de partenaire minoritaire, à 48 %.

La vente n’est pas encore officiellement entérinée et le processus devra donc se poursuivre, mais il s’agit désormais d’une formalité puisqu’il y a entente entre les deux parties et que les gouverneurs n’ont pas exprimé de réticences. Selon le commissaire Gary Bettman, le pacte sera entériné d’ici quelques semaines.

Il estime que les derniers détails de la transaction seront fignolés pour ensuite être approuvés par la ligue, « peut-être avant les Fêtes, mais au plus tard au début de janvier », a-t-il dévoilé.

Des rumeurs « fabriquées »

Par le fait même, Bettman a pris un malin plaisir à réfuter avec véhémence les rumeurs de déménagement qui circulent depuis maintenant quelques années à propos des Hurricanes.

« Je veux être le plus clair possible. Tom Dundon acquiert les Hurricanes pour les maintenir en Caroline. Les rumeurs de déménagement ont toujours été absolument incorrectes, fabriquées de toutes pièces, fausses, fausses et fausses ! L’équipe ne va pas bouger », a lancé le grand manitou, un brin agité, en tentant de rassurer les journalistes présents sur sa bonne foi.

« S’il vous plaît, acceptez cette réponse ! Nous sommes transparents avec vous. Parfois, on ne peut répondre à une question et parfois, on ne dit pas exactement ce que vous voudriez entendre, mais nous ne vous mentons jamais. »

Le commissaire a par ailleurs balayé du revers de la main l’hypothèse selon laquelle Tom Dundon, un richissime homme d’affaires du Texas, soit motivé à l’idée d’implanter éventuellement les Hurricanes à Houston, un marché qui a récemment démontré son intérêt à obtenir une franchise.

« Ça n’a rien à voir. C’est injuste pour les partisans, les joueurs et tous les gens en Caroline que de fausses rumeurs aient été lancées. Ai-je été assez clair ? » a-t-il tranché.

Dans trois ans, Dundon, un riche milliardaire du Texas, aura l’option d’acheter la totalité de l’équipe, selon ce qui est prévu dans l’entente. Une clause dans l’entente d’achat stipule par ailleurs que Dundon s’engage à garder l’équipe dans son marché actuel pendant un minimum de sept ans après conclusion officielle de la transaction.

La semaine dernière, Forbes a évalué la valeur des Hurricanes à 370 millions $, soit un bond de 61 % par rapport à il y a un an.

Karmanos souriant

De son côté, Peter Karmanos est apparu radieux à son arrivée à l’assemblée des gouverneurs. Plus tôt dans la journée, après une rencontre au préalable avec le comité exécutif, il s’est assuré de réitérer qu’il n’a jamais été dans son intention de laisser les Hurricanes quitter la Caroline.

« La prémisse de départ a toujours été de savoir s’il [Dundon] était intéressé à acheter une franchise et à la maintenir à Raleigh. La ligue n’est pas encline du tout à déménager ses franchises », a-t-il rappelé sur les ondes de TSN.