/sports/hockey/canadien
Navigation

Monahan a le dernier mot

Le CH s’incline 3 à 2 contre les Flames en prolongation

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas une tonne de secrets pour battre les Flames de Calgary. Il faut trouver une façon de ralentir Sean Monahan et Johnny Gaudreau. Le Canadien n’a pas réalisé cette mission.

Monahan a marqué le but vainqueur en prolongation dans un gain de 3 à 2 des Flames contre le Tricolore, hier, au Centre Bell. Le sixième choix au total au repêchage de 2013 a saisi un relais précis de Johnny Hockey pour ensuite déjouer Carey Price dans le haut du filet.

Pendant que Monahan levait les bras vers le ciel en célébrant son deuxième but de la soirée, Max Pacioretty baissait la tête. Le capitaine du CH et Phillip Danault ont perdu la rondelle en zone adverse pour ouvrir la porte à une relance des Flames.

Pacioretty n’a toutefois pas abandonné sur cette séquence en se repliant à toute vitesse. Il a même tenté de bloquer le tir de Monahan, mais il n’y a pas eu de miracle.

Une contestation payante

Claude Julien a déjà dit à quelques reprises cette saison qu’il n’y avait pas une réelle logique pour comprendre la notion d’interférence envers un gardien. Julien risque encore une fois de mal dormir.

En troisième période, Garnet Hathaway a réussi son premier but de la saison en poussant une rondelle libre dans une circulation très lourde devant le filet de Price. Sur le coup, l’arbitre Steve Kozari a refusé le but en indiquant une obstruction contre le gardien. En plus de Hathaway, Gaudreau et Mark Jankowski se retrouvaient également dans le cercle bleu, alors que David Schlemko tentait de dégager son filet.

Après un petit conciliabule devant le banc des punitions, Kozari et Chris Rooney ont maintenu leur décision. Pas de but. Mais Glen Gulutzan a eu la bonne idée de contester ce jeu. L’entraîneur des Flames a remporté son pari.

Le match a basculé à partir de ce moment. Quelques minutes plus tard, les Flames ont profité d’un cinq contre trois pendant une minute après des punitions à Andrew Shaw et Danault. Monahan a frappé le poteau durant cette supériorité numérique de deux hommes. Il aura eu sa revanche en prolongation.

Un premier départ

Vaincus 2 à 1 en tirs de barrage la veille à Toronto, les Flames ont reposé leur gardien Mike Smith pour cette rencontre en sol montréalais. À 25 ans, David Rittich a obtenu son premier départ dans la LNH. Le Tchèque n’oubliera pas son passage au Centre Bell.

Rittich a joué un bon match en bloquant 35 tirs pour signer la victoire. Seuls, Daniel Carr et Danault ont réussi à le battre.

À l’instar des dernières rencontres, le quatrième trio du Canadien a été un des meilleurs sur la patinoire. Byron Froese, Nicolas Deslauriers et Carr, trois joueurs qui portaient les couleurs du Rocket de Laval il y a quelques semaines, ont procuré une bonne dose d’énergie à leurs coéquipiers.

Depuis son rappel du Rocket, Carr a tout fait pour prolonger son séjour à Montréal avec six points (2 buts, 4 passes) en quatre matchs.

Pacioretty plus impliqué

Assez critique de son jeu à la veille de la visite des Flames, Pacioretty a offert une meilleure prestation même s’il était sur la patinoire pour le but décisif de Monahan. Le numéro 67 a orchestré le but de Danault en deuxième période et il a foncé plus souvent en direction du filet adverse.

À la ligne bleue, Jakub Jerabek a remplacé le jeune Victor Mete face aux Flames. En début de rencontre, Jerabek a bien relancé l’attaque, mais il n’a pu maintenir un bon rythme. Le Tchèque a commis plusieurs revirements.

Avec un temps de jeu de 9 min 18 s, Alex Galchenyuk a été l’attaquant le moins utilisé chez le CH. Questionné à ce sujet après la rencontre, Julien a offert une réponse des plus claires.

« Un joueur doit faire plus que marquer des buts, c'est pour tout le monde ça, a mentionné l’entraîneur en chef. Il faut qu'il soit mieux sans la rondelle, gagner les bagarres le long des rampes, c'est important ces choses-là. Dans un match à égalité, il n'était pas tellement bon ce soir le long des rampes alors c'est une décision que j'ai prise de raccourcir mon banc. »

Frappé par un virus, Jonathan Drouin s’est absenté pour une quatrième rencontre d’affilée. Julien a dit que son centre pourrait revenir au jeu face à Connor McDavid et aux Oilers, demain, à Montréal.

+
Carr
Daniel Carr joue avec beaucoup de fougue depuis son rappel. Il est très bon en échec-avant et le CH se retrouve enfin avec un quatrième trio qui peut marquer des buts.
-
Galchenyuk
Alex Galchenyuk avait un brin regagné la confiance de Julien. Mais il a perdu des plumes face aux Flames. Il a été critiqué pour son manque d’intensité.
P
3
2
Première période
1-CGY: Sean Monahan (16) (Ferland, Giordano) 6:31 2-MON: Daniel Carr (2) (Froese, Deslauriers) 8:36
Punition: Hamilton (Cgy) 9:34.
Deuxième période
3-MON: Phillip Danault (5) (Pacioretty, Petry) 10:10
Punition: Benn (Mon) 3:20.
Troisième période
4-CGY: Garnet Hathaway (1) (Bennett, Kulak) 4:49
Punitions: Alzner (Mon) 3:26; Shaw (Mon) 11:46; Danault (Mon) 12:47.
Prolongation
5-CGY: Sean Monahan (17) (Gaudreau) 1:14
Punition: aucune.
Tirs au but
CALGARY 10 - 13 - 12 - 2 - 37 MONTRÉAL 14 - 10 - 12 - 1 - 37
Gardiens:
CGY: David Rittich (G, 2-1-0). MON: Carey Price (PP, 8-8-2).
Avantages numériques:
CGY: 0 en 4, MON: 0 en 1.
Arbitres:
Chris Rooney, Steve Kozari.
Juges de lignes:
Jonny Murray, Matt MacPherson.
ASSISTANCE:
21 302.
Sean Monahan
Daniel Carr
★★
Michael Ferland
★★★