/finance/business
Navigation

Le roi de la pizza surgelé acheté par un fonds israélien

L'entreprise québécoise Pasta Romana passe à des intérêts étrangers

L’entreprise Pasta Romana, un des plus gros fabricants de pizzas surgelées au Canada, est achetée par un fonds d’investissement israélien. L’usine de Pasta Romana, dans le quartier Montréal-Nord, peut fabriquer 10 000 pizzas à l’heure.
Photo courtoisie L’entreprise Pasta Romana, un des plus gros fabricants de pizzas surgelées au Canada, est achetée par un fonds d’investissement israélien. L’usine de Pasta Romana, dans le quartier Montréal-Nord, peut fabriquer 10 000 pizzas à l’heure.

Coup d'oeil sur cet article

L’un des plus gros fabricants de pizzas surgelées au pays, Pasta Romana de Montréal, vient d’être acheté par un fonds d’investissement israélien. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

«C’est un investissement majeur qui s’inscrit dans notre stratégie de devenir un leader au sein de notre industrie», a indiqué jeudi le président et directeur général du fonds Romana Food Brands, Morris Fogelbaum.

Située dans le quartier Montréal-Nord, l’usine de Pasta Romana de 60 000 pieds carrés peut fabriquer jusqu’à 10 000 pizzas surgelées à l’heure ainsi que des pâtes alimentaires sous la marque Pasta Romana, notamment.

Metro, Walmart, Costco...

Parmi les clients de Pasta Romana, on compte les chaînes de supermarchés Loblaw/Provigo/Maxi, IGA/Sobeys et Metro/Super C ainsi que les géants Costco, Walmart et Colabor.

Dans le secteur de la restauration, Pasta Romana compte également comme client le groupe Imvescor qui détient la bannière Mikes. L’an dernier, Pasta Romana avait mis la main sur la marque Commensal pour 4,2 millions $ qui appartenait à Imvescor.

Imvescor s’était départie de cette division, dont les restaurants avaient déjà été fermés, parce qu’elle ne cadrait pas dans son plan d’affaires.

Selon Romana Food Brands, le chiffre d’affaires de Pasta Romana devrait atteindre 17 millions $ en 2018 alors que le marché alimentaire canadien est estimé à plus de 100 milliards $.

Un fonds israélien

Selon les données compilées par l’agence Bloomberg, le fonds israélien Romana Food Brands détient des bureaux à Oakville, en Ontario, alors que son siège social est enregistré à Tel-Aviv, en Israël.

Les actions de l’entreprise s’échangent actuellement sur le marché américain dit hors Bourse des «Pink Sheets».

Jeudi, le titre de Romana Food Brands a terminé la séance à 30 cents US, en baisse de 11 cents US.

Le fonds Romana Food Brands a récemment changé de nom. Par le passé, il s’appelait Black Bird International et se spécialisait dans les énergies renouvelables.