/world/opinion/columnists
Navigation

Un monde de cauchemar

Donald Trump
Photo AFP Donald Trump

Coup d'oeil sur cet article

C’est un monde cauchemardesque que Donald Trump est en train de créer. Sa décision de déplacer l’ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem s’ajoute à une série de décisions toutes plus dangereuses les unes que les autres.

Le protectionnisme outrancier, les discours belliqueux contre l’Iran et la Corée du Nord, le retrait des accords de Paris sur le climat et maintenant la violation des accords de l’ONU sur le statut de Jérusalem posent tous des risques de guerre importants.

Qu’il s’agisse de guerres commerciales, de guerres nucléaires, de guerres environnementales ou de guerres terroristes, l’administration de Donald Trump semble faire tout ce qu’elle peut pour envenimer les tensions internationales.

1. Comment Trump présente-t-il le déménagement de l’ambassade ?

Trump aurait pu faire comme la Russie et annoncer qu’il considère que Jérusalem-Ouest est la capitale d’Israël. En effet, les Palestiniens ont officieusement fini par accepter de perdre une partie de Jérusalem en échange de la reconnaissance que Jérusalem-Est serait leur capitale.

Au lieu de cela, il a indiqué qu’il déménageait l’ambassade américaine à Jérusalem, sans aucune autre précision, même s’il s’est dit ouvert à la solution de deux États sur le territoire. La solution appartient aux Israéliens et aux Palestiniens, a-t-il ajouté. Traduction : si un jour les Israéliens et les Palestiniens finissent par s’entendre pour partager Jérusalem comme capitale, je ne m’y opposerai pas.

2. Les Israéliens et les Palestiniens peuvent-ils s’entendre ?

Dans les faits, une telle entente ne risque pas d’arriver de sitôt. Pour trois raisons du côté israélien. D’abord, la population israélienne est de plus en plus conservatrice. Elle soutient de moins en moins les partis politiques centristes ou plus à gauche, qui sont pour des mesures un peu favorables aux Palestiniens. Ensuite, le gouvernement ultraconservateur de Benjamin Netanyahu est au pouvoir grâce à l’appui des partis fondamentalistes religieux juifs. Pour certains fondamentalistes juifs, Jérusalem devrait être vidée des non-juifs.

Enfin, le gouvernement israélien mène une politique de colonisation intérieure qui vise à morceler le territoire des Palestiniens et à transformer ces derniers en minorité. Bien plus, le gouvernement israélien s’est toujours servi des soulèvements palestiniens pour justifier de nouveaux empiétements sur les territoires palestiniens. Du côté palestinien, la décision de Trump exacerbe les factions les plus anti-israéliennes et les plus islamistes.

3. Pourquoi les pays musulmans sont-ils tous contre le déménagement ?

L’immense tollé autour de la décision de déménager l’ambassade américaine à Jérusalem était attendu. La haine d’Israël est un des rares traits communs partagés par à peu près tous les musulmans. Les pays du monde musulman condamnent donc unanimement le geste de Trump.

4. Les gouvernements musulmans vont-ils agir contre les États-Unis ?

Ces gouvernements ne feront probablement pas grand-chose de concret contre les États-Unis. Ils ont trop besoin des armes américaines et de la protection de Washington. Cette hypocrisie choque profondément les opinions publiques. Elle nourrit l’islamisme, le terrorisme et la haine contre les États-Unis.

5. Quel est le pari de Trump ?

La plus grande puissance au monde a choisi de prendre totalement fait et cause pour Israël. Le pari de Trump et des Israéliens semble être de croire que la Palestine n’est pas viable à long terme et que les autres États musulmans vont demeurer corrompus, incompétents et divisés entre eux. Peut-être. Mais s’engager dans cette voie est aussi choisir un Proche et un Moyen-Orient de guerre et de chaos perpétuels.