/news/green
Navigation

Jusqu'à 20 centimètres de neige à Montréal, 40 à Québec

Jusqu'à 20 centimètres de neige à Montréal, 40 à Québec
Photo d'archives Agence QMI, JOËL LEMAY

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Jusqu'à 20 centimètres de neige sont attendus d'ici mercredi dans la région de Montréal et 40 centimètres dans la région de Québec, au grand bonheur des adeptes d'un Noël blanc et au grand malheur des automobilistes.

Selon les dernières prévisions d'Environnement Canada, les automobilistes de la région métropolitaine peuvent s'attendre à des «conditions routières changeantes» et à une «accumulation rapide de neige», alors que les premiers flocons sont attendus tôt en matinée.

Lundi après-midi, l'organisme fédéral a émis deux avis distincts. D'un côté, la région métropolitaine, les Laurentides, Lanaudière et la vallée du Richelieu peuvent s'attendre à recevoir entre 15 et 20 centimètres.

Plus à l'est, les régions de la Mauricie, du Centre-du-Québec, des Bois-Francs, de la Capitale-Nationale, de Charlevoix et de Rivière-du-Loup sont sous le coup d'un avertissement de tempête hivernale, alors qu'elles peuvent s'attendre à recevoir entre 20 et 40 centimètres de neige balayés par de forts vents.

À Montréal, les employés de la Ville se préparaient à affronter cette première tempête hivernale. Quelque 1000 travailleurs seront prêts à prendre la route aux commandes d'autant d'appareils de déblayage et d'épandage d'abrasif, a assuré Philippe Sabourin, porte-parole administratif à la Ville de Montréal, en entrevue à TVA Nouvelles.

Mais les conducteurs ne sont pas les seuls concernés par la bordée prévue. «Les piétons sont invités à la prudence et à la patience, puisqu'il est impossible pour nous d'être partout en même temps. Ça va nous prendre un délai d'environ quatre heures pour bien nettoyer nos trottoirs sur les rues artérielles. Sur les rues secondaires, ça peut nous prendre jusqu'à huit heures», a expliqué M. Sabourin.

Des automobilistes retardataires se sont aussi précipités vers les garages, lundi, pour faire changer leurs pneus d'hiver. «Le téléphone n'a pas arrêté de sonner depuis ce matin. On est complet pour les trois prochains jours! C'est fou», a confié le propriétaire du Centre du pneu Papineau, Daniel Bélisle, à TVA Nouvelles.

La Sûreté du Québec a d'ailleurs profité de l'occasion pour rappeler aux automobilistes d'être prudent sur les routes et qu'ils s'exposent à une amende de 200 $ s'ils ne chaussent pas leurs pneus d'hiver avant le 15 décembre.

– Avec la collaboration de Cassandre Forcier-Martin