/finance
Navigation

Les maisons de luxe ont la cote au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les maisons de luxe se vendent comme des petits pains chauds au Québec. En 2017, le nombre de transactions de résidences qui valent plus d’un million $ a explosé de 33 %.

Les données compilées par la firme JLR indiquent que 1117 maisons et copropriétés valant plus d’un million $ ont changé de main entre le 1er janvier et le 30 novembre 2017 au Québec.

« On parle d’une forte hausse du nombre de transactions. Cela démontre que l’économie du Québec se porte bien », affirme l’économiste Joanie Fontaine, de la firme JLR.

Selon cette dernière, la forte croissance des prix des maisons observée au cours des dernières années au Québec a une incidence directe sur le nombre de transactions de plus d’un million $.

Beaucoup à Montréal

C’est d’ailleurs dans la région de Montréal que l’on retrouve le plus de résidences à vendre à plus d’un million $.

En 2017, 90 % des transactions impliquant une maison millionnaire émanaient de la région de Montréal.

Les acheteurs étrangers sont également de plus en plus nombreux à acquérir des résidences de luxe au Québec. Cette année, 9 % des transactions totales de maisons millionnaires, soit 104 ventes, impliquaient des acheteurs domiciliés à l’extérieur du Canada.

Vente à 13,5 M$

La transaction de l’année a justement été observée en mai dernier à Westmount, à Montréal. Valeria Rosenbloom, la veuve du magnat de la presse Mike Rosenbloom décédé l’an dernier, a obtenu d’un fonds privé 13,5 millions $ pour son manoir de 43 000 pieds carrés.

Deux transactions (à plus de 5 M$ et 4 M$) impliquant des condos de l’hôtel Ritz-Carlton ont aussi attiré l’attention.