/sports/fighting
Navigation

Lemieux: un rat égoutté selon Ingle

Dominic Ingle, Entraîneur de Saunders
Photo Martin Alarie Dominic Ingle, Entraîneur de Saunders

Coup d'oeil sur cet article

Au terme de la pesée officielle, l’entraîneur de B.J. Saunders a continué de faire connaître son mécontentement au sujet des événements survenus avec David Lemieux.

Lors d’une entrevue diffusée sur un site spécialisé britannique, IFL.tv, Dominic Ingle est allé encore plus loin dans ses propos.

« Je connais tous les trucs possibles lors d’une pesée, a-t-il souligné. Je voulais avoir la preuve que Lemieux respectait bien la limite de 160 lb avant qu’il ne prenne une seule gorgée de liquide.

« Je me foutais de la commission du Québec et de sa procédure. Je voulais que moi ou Frank Warren ayons la preuve que tout était conforme. Cependant, on nous tenait loin de ce qui se passait avec Lemieux et ça m’a dérangé. »

Il n’a pas été impressionné par la condition physique de Lemieux.

« On connaît son historique lors des pesées, a ajouté Ingle sur un site spécialisé en Angleterre. Avec ce que j’ai vu, je crois qu’il a passé deux ou trois heures dans le gymnase ce matin [hier] pour perdre ses dernières livres.

« Lors de la conférence de presse, il ne semblait pas alerte. Pendant sa pesée, il avait l’air d’un rat égoutté et il n’a pas perdu son poids d’une façon correcte. »

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’Anglais n’a pas la langue dans sa poche.

Prédiction

À l’heure actuelle, sur papier, c’est un combat de type 50-50 entre Lemieux et Saunders. Les deux hommes se détestent depuis plusieurs mois et ils auront la chance de régler leurs comptes dans le ring.

Qui l’emportera ? Je favorise Lemieux dans un duel qui ira à la limite, mais ce ne sera pas un combat facile. Dans ce duel, le Québécois déploiera sa puissance habituelle, mais également une technique qui surprendra Saunders.

La patience pourrait être un élément-clé pour Lemieux. S’il court après Saunders, il pourrait le payer cher en défense, mais aussi sur la carte des juges.


► Pendant que son père faisait son spectacle, le fils de Saunders est demeuré bien calme sur les épaules d’un ami du boxeur. Tout le monde l’avait à l’œil tant du côté du clan de Lemieux que des superviseurs de la pesée.

► On a eu droit à une autre pesée animée, celle entre Steven Butler et Lanardo Tyner. Les deux boxeurs se sont lancé plusieurs invectives sans tomber dans le panneau d’en venir aux coups. Ils se sont serré la main quelques minutes plus tard en guise de respect.

► Simon Kean a fait rire tout le monde en offrant un ours en peluche à son adversaire avant leur face-à-face. Mike Sheppard a été surpris par le présent du Québécois.