/news/society
Navigation

Élan de générosité pour la «mère Teresa de Bellechasse»

Les 27 enfants de Louise Brissette recevront de copieux repas pour Noël

Louise Brissette (au centre) fêtera Noël entourée de ses 27 enfants.
Photo Elisa Cloutier Louise Brissette (au centre) fêtera Noël entourée de ses 27 enfants.

Coup d'oeil sur cet article

Les 27 enfants de Louise Brissette, que l’on surnomme la «mère Teresa de Bellechasse», recevront une livraison de copieux repas juste à temps pour Noël, grâce à l’élan de générosité d’une entreprise de Québec, touchée par le reportage du Journal.

Le directeur de Saveurs Campus, responsable du service alimentaire sur le campus de l’Université Laval, raconte avoir été «très touché» par le dévouement de Mme Brissette raconté dans nos pages dimanche.

La dame âgée de 71 ans prend soin de ses 27 enfants handicapés physiques et intellectuels – sévères dans plusieurs cas – âgés de 14 à 40 ans.

«Personne ne peut demeurer insensible face à cette bonté humaine», mentionne Louis-Marc St-Pierre qui, avec son équipe de cuisiniers, concoctera plus de 100 repas pour nourrir la grande famille de Mme Brissette pendant une journée. Un projet qui n’est pas une mince tâche de travail pour son équipe de quelque 15 employés, qui devra mettre les bouchées doubles d’ici Noël. Tous les repas seront livrés congelés, pour aider la mère de famille.

Les employés de Saveurs Campus iront eux-mêmes livrer la centaine de repas chez Louise Brissette, à Saint-Anselme.
Photo courtoisie
Les employés de Saveurs Campus iront eux-mêmes livrer la centaine de repas chez Louise Brissette, à Saint-Anselme.

Menu gastronomique

La famille Brissette pourra ainsi savourer certains plats du menu du restaurant Le Cercle, du pavillon Alphonse-Desjardins, sur lequel on retrouve notamment de la joue de bœuf braisée, des cuisses de canard, des ravioles aux champignons, en plus d’une bûche chocolatée.

M. St-Pierre espère que son geste incitera d’autres entreprises à faire de même. « Ça ne doit pas être perçu comme un geste de miséricorde. Nous le faisons de bon cœur », a-t-il tenu à préciser.

Reconnaissante

Très surprise et reconnaissante de cet élan de générosité, Mme Brissette s’est dite très touchée de ce don, à quelques jours des festivités de Noël.

«Je trouve ça aussi important de montrer quelque chose de positif avec ces enfants, que les gens réalisent que ces enfants peuvent être heureux et faire quelque chose dans la vie», a ajouté la femme qui, au cours de sa vie, a adopté 37 enfants handicapés. De ce nombre, 11 sont décédés.