/news/transports
Navigation

Sainte-Thérèse n’a pas pu déglacer ses rues

Le permis pour les camions n’avait pas été renouvelé

Sainte-Thérèse n’a pas rempli le formulaire pour renouveler ses permis d’exploitation de véhicules lourds. Ils n’ont pu sortir du garage pendant deux jours.
Photo collaboration spéciale, Dave Parent Sainte-Thérèse n’a pas rempli le formulaire pour renouveler ses permis d’exploitation de véhicules lourds. Ils n’ont pu sortir du garage pendant deux jours.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Sainte-Thérèse n’a pas pu déglacer ses rues pendant deux jours parce qu’elle a oublié de renouveler son permis d’exploitation de véhicules lourds.

Un véhicule de la municipalité des Laurentides a eu un accrochage mineur avec la voiture d’un citoyen, samedi dernier.

Selon nos sources, le policier qui est intervenu a constaté que le camion n’était pas inscrit au registre des propriétaires et des exploitants de véhicules lourds.

La police a donc exigé que tous les camions soient immobilisés au garage.

La Ville s’est empressée de demander son permis lundi et les camions ont repris la route en après-midi.

« On est arrivés lundi matin et on nous a dit que les camions ne bougeaient pas parce que les permis n’avaient pas été renouvelés », explique un employé de Sainte-Thérèse qui préfère garder l’anonymat.

Sécurité

« Il y a quelqu’un quelque part qui n’a pas fait sa job. Et ce n’est vraiment pas sécuritaire pour nos citoyens », ajoute Michel Millette, conseiller municipal.

Les camions qui ont été immobilisés sont habituellement utilisés pour le chargement de la neige et l’épandage de sel. Par chance, la météo a été favorable la fin de semaine dernière.

Deux fois la même erreur

Selon la Commission des transports du Québec (CTQ), l’inscription de la Ville au registre était échue depuis le 14 décembre, soit deux jours avant que le policier s’en rende compte.

La CTQ affirme avoir envoyé un avis de renouvellement le 4 novembre à la Ville de Sainte-Thérèse. Le 7 décembre, la municipalité a transmis un chèque sans toutefois remplir le document nécessaire à la mise à jour des informations.

La CTQ a donc renvoyé le chèque et le formulaire par la poste à la Ville en demandant de bien remplir les documents.

Sainte-Thérèse a fait une deuxième fois la même erreur en renvoyant un chèque sans remplir le formulaire.

Sans permis, la Ville s’expose à une amende de 500 à 1500 $.

La Ville de Sainte-Thérèse a décliné nos demandes d’entrevue.

-Avec la collaboration de monjournal.ca