/news/currentevents
Navigation

Bureau en gros de Saint-Eustache: ils s’infiltrent par le toit pour voler des ordinateurs

Les filous ont neutralisé le système d’alarme du Bureau en gros de Saint-Eustache

Bureau en gros
Photo Dave Parent Les enquêteurs de la Ville de Saint-Eustache ont été sur place toute la journée de jeudi pour tenter d’accumuler les indices.

Coup d'oeil sur cet article

Des voleurs professionnels ont réussi à voler plusieurs appareils électroniques en se faufilant par le toit d’un Bureau en gros des Basses-Laurentides.

Des employés du commerce de Saint-Eustache ont eu toute une surprise jeudi matin en rentrant au travail. Il manquait plusieurs ordinateurs, téléphones portables, drones, projecteurs, etc., qui ont été volés pendant la nuit.

« On tente de déterminer ce qui a été volé, mais on sait qu’une grande quantité d’appareils électroniques ont disparu », explique Patrick Lamarre du Service de police de la Ville de Saint-Eustache.

Les voleurs étaient très bien organisés, selon les policiers.

Ils sont montés sur le toit de l’édifice du boulevard Arthur-Sauvé avant de se faufiler à l’intérieur.

Il a été impossible de savoir jeudi par quel conduit ils se sont faufilés.

Le système d’alarme n’a pas été déclenché, ce qui fait dire au Service de police de la Ville de Saint-Eustache qu’il s’agit de voleurs professionnels qui savaient ce qu’ils faisaient.

Regrettable

« Nous pouvons confirmer qu’un vol a eu lieu à notre succursale Bureau en gros de Saint-Eustache. C’est un incident regrettable, mais heureusement nos associés sont sains et saufs », a lancé par voie de communiqué la chaîne Bureau en gros.

Comme le système d’alarme a été neutralisé, il est impossible de savoir à quel moment dans la nuit le vol a été commis.

« L’introduction par effraction serait par le toit. On essaie de reconstituer les faits et de vérifier avec les commerces environnants pour voir s’ils ont des caméras de surveillance qui pourraient faire avancer l’enquête », ajoute M. Lamarre.

Commerce fermé

À quelques jours de Noël, les clients ont été nombreux à se cogner à des portes closes et surtout au périmètre de sécurité érigé par les policiers. Une affiche invitait les clients à se rendre au Bureau en gros de la ville voisine de Boisbriand.

« Nous collaborons en ce moment avec la police. La succursale demeure fermée. Toutefois, nous espérons rouvrir dès que ce sera raisonnablement possible », explique l’entreprise, qui préfère ne pas répondre aux questions pour ne pas nuire à l’enquête policière.

-Avec la collaboration de monjournal.ca