/opinion/columnists
Navigation

Une victoire pour Trump, mais à quel coût?

L’impact le plus néfaste de cette réforme sera de faire exploser le déficit budgétaire et la dette publique

Coup d'oeil sur cet article

Après une année de vaches maigres sur le plan législatif, le président Trump peut enfin déclarer victoire en signant une loi majeure. Sa réforme bousculera la fiscalité américaine et mettra des milliards dans les poches des mieux nantis.

L’humeur était festive à la Maison-Blanche hier alors que les républicains se pliaient en quatre pour louanger le leadership d’un président qui pourrait être un boulet pour eux lors des élections de mi-mandat. En fait, le leadership présidentiel y est pour bien peu, car cette réforme fiscale est depuis longtemps dans la mire des républicains.

Des réductions majeures

Au cœur de cette nouvelle loi fiscale, il y avait une préoccupation réelle pour la compétitivité fiscale des entreprises américaines, qui verront leur taux d’imposition passer de 35 % à 21 %.

Cette baisse devait venir avec une réduction des échappatoires, mais les lobbyistes ont bien fait leur travail et les entreprises profiteront doublement de ce cadeau des républicains. Pour les contribuables, il y aura aussi des baisses, qui profiteront surtout aux mieux nantis.

Pensée magique

Il n’y avait pas de justification économique évidente pour de telles réductions massives d’impôts alors que l’économie et l’emploi vont bien.

Les républicains croient néanmoins dur comme fer que le fait d’enrichir les entreprises et les mieux nantis stimulera la croissance et permettra d’équilibrer le budget fédéral.

Bref, la pensée magique se porte bien dans le G.O.P.

Il n’est pas impossible que ces réductions d’impôts stimulent la croissance à court terme et c’est pourquoi les républicains sont optimistes que la loi les aidera lors des élections de mi-mandat.

C’est un pari politique risqué, car l’opinion publique accueille très mal cette loi qui finance des baisses d’impôts pour les privilégiés en sabrant les programmes sociaux.

Les républicains croient que ça changera quand les réductions, même modestes, apparaîtront sur les chèques de paie, mais ces gains risquent d’être obscurcis pour des millions d’Américains par les bouleversements attendus dans l’assurance santé et d’autres programmes.

Des déficits énormes

À long terme, l’impact le plus néfaste de cette réforme sera de faire exploser le déficit budgétaire et la dette publique. Dans un pays où les inégalités sont déjà criantes, des centaines de milliards iront dans les poches des plus riches.

Le président et sa famille y gagneront beaucoup, mais on ignore combien, car Trump refuse de dévoiler ses finances personnelles. Des mauvaises langues disent même que certaines clauses de dernière minute profiteront à un sénateur républicain qui s’est laissé courtiser.

Qui plus est, cette loi a été largement écrite par des lobbyistes et enfoncée dans la gorge du Congrès sans audiences parlementaires, sans la collaboration de l’opposition et pratiquement sans que les législateurs puissent la lire avant de voter.

En plus d’un déficit budgétaire colossal, ce premier grand succès législatif de Donald Trump laissera deux autres déficits énormes : un déficit éthique et un déficit de légitimité démocratique.