/investigations/taxes
Navigation

Un ancien pharmacien doit 1,4 M$ à l’impôt

Spyridon Koutsouris faisait de fausses ordonnances de médicaments coûteux.
Photo d’archives Spyridon Koutsouris faisait de fausses ordonnances de médicaments coûteux.

Coup d'oeil sur cet article

Un ex-pharmacien reconnu coupable d’avoir réclamé illégalement des millions de dollars à la RAMQ est maintenant dans la mire de l’Agence du revenu du Canada.

Le fisc vient d’enregistrer deux hypothèques légales totalisant 1,4 million $ sur le luxueux condominium de Spyridon Koutsouris dans le Vieux-Montréal. L’ancien pharmacien a été radié provisoirement en décembre 2016, alors que plusieurs collègues le soupçonnaient de consommer de la coke. Il a dû vendre ses pharmacies à Montréal et Laval.

En octobre dernier, il a été reconnu coupable de 108 chefs d’infraction devant son ordre professionnel et risque 10 ans de radiation. En 2015, l’homme s’était engagé à rembourser 2,37 millions $ à la suite d’une enquête de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour des réclamations illégales.

Fausses ordonnances

Il s’est ensuite retrouvé devant le comité de discipline de l’Ordre des pharmaciens. En utilisant de fausses ordonnances verbales ou en renouvelant des ordonnances sans raison, il aurait ainsi obtenu des sommes colossales.

Or, même après l’entente de remboursement en 2015, il aurait continué son manège, mais dans une moindre mesure. Une autre enquête avait été ouverte par la RAMQ.

La Régie a d’ailleurs pris une hypothèque légale de 700 000 $ sur son condo en avril 2016. Celui-ci a été mis en vente l’an dernier pour 2,9 millions $.

Malgré ses déboires, l’ex-pharmacien a pu obtenir une hypothèque de 1,3 million $ de la Banque Scotia en octobre dernier.