/finance/news
Navigation

Les Canadiens auraient une dette moyenne de 8500 $

Bloc taxes  impôts finances
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Les Canadiens ont une dette de consommation moyenne de 8500 $, excluant leur hypothèque, selon un récent sondage. Néanmoins, ils se sentiraient mieux face à leur situation financière qu’ils ne l’étaient l’année dernière.

L’enquête menée par Ipsos pour le compte de Global News indique que 12 % des Canadiens ont une dette de consommation supérieure à 25 000 $ tandis que 14 % d’entre eux doivent entre 10 000 $ et 25 000 $. Près de la moitié des répondants, soit 46 %, disent ne pas avoir de dette.

Ces résultats indiquent que les Canadiens endettés le sont beaucoup. Considérant seulement les participants qui se sont dits endettés, la dette moyenne des Canadiens serait de 15 473 $.

Ceux dont la situation financière semble la plus précaire sont ceux qui sont âgés de 35 à 54 ans. Leur dette de consommation moyenne s’élèverait à 10 000 $.

«Ils ont des enfants, des parents et une maison. Alors ils n’ont pas seulement une dette de consommation moyenne de 10 000 $. Ils ont possiblement les hypothèques les plus élevées aussi», a expliqué Sean Simpson, vice-président des affaires publiques pour Ipsos.

«Ils se sentent un peu coincés (financièrement) et ils ont beaucoup de responsabilités, ce qui explique pourquoi ils ont plus de dettes.»

La palme aux milléniaux... et aux Québécois

Les gens de plus de 55 ans auraient une dette moyenne de 9000 $ alors que les milléniaux, âgés entre 18 et 34 ans, ne doivent en moyenne que 5600 $.

Par ailleurs, les Québécois seraient les Canadiens les moins endettés si on les compare avec les résidents des autres provinces. Leur dette moyenne serait de 5000 $ comparativement à 14 000 $ pour les Manitobains et les Saskatchewanais. Les Albertains auraient une dette moyenne de 11 000 $ et les Ontariens, de 8800 $.

Au total, 81 % des répondants ont dit se sentir à l’aise de payer les frais mensuels liés à leur dette, alors que 78 % se disent confiants de pouvoir s’acquitter de leur dette. D’un autre côté, 19 % ont dit avoir du mal à rembourser.

Enfin, 64 % des Canadiens disent que 2017 a été une bonne année sur le plan financier. En 2016, ce taux était de 60 %.

Le sondage a été réalisé en ligne du 10 au 14 décembre auprès de 2098 Canadiens adultes.