/news/society
Navigation

L’obsession pour les jeux vidéo classée parmi les troubles de santé mentale par l’OMS

Coup d'oeil sur cet article

Le fait de s'adonner de façon compulsive aux jeux vidéo sera reconnu par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme un trouble de santé mentale à partir de l’année 2018.

Dans une version bêta de la 11e révision de la Classification internationale des maladies, l’OMS inclut l’obsession des jeux vidéo comme un désordre mental.

L’organisme international décrit ce trouble comme un schéma comportemental persistant et récurrent, dont la sévérité a des conséquences importantes sur les dimensions personnelle, sociale, éducationnelle et occupationnelle de l’individu qui en souffre.

Ce désordre est caractérisé par une perte de contrôle et une priorisation des activités liées au jeu, malgré les conséquences négatives que ce comportement entraîne.

Selon le guide bêta de l’OMS, le diagnostic peut être posé lorsque le comportement problématique lié au jeu est observable sur une période d’au moins 12 mois.

Les personnes qui présentent des symptômes sévères peuvent toutefois recevoir ce diagnostic même si elles jouent de façon compulsive depuis moins d’un an.

La Classification internationale des maladies ne présente toutefois qu’une description clinique de ce trouble, l'OMS n'y ayant associé pour l'instant ni moyen de prévention ni option de traitement.