/finance/news
Navigation

Les Canadiens veulent réduire leurs dettes pour 2018

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – Pour une huitième année de suite, les Canadiens feront de la diminution de leurs dettes leur priorité financière numéro 1 au cours de l'année à venir, indique un sondage réalisé pour la Banque CIBC.

Selon le coup de sonde, pas moins d’un Canadien sur quatre compte se concentrer sur le remboursement de ses dettes en 2018. La croissance des avoirs et placements a été choisie par 13 % des répondants comme étant leur priorité, tandis que 8 % des Canadiens ont opté pour économiser pour un voyage et 7 % pour mettre de l'argent de côté pour leur retraite.

Pas moins de 15 % des Canadiens ont aussi indiqué qu'ils chercheront simplement à payer leurs factures et à joindre les deux bouts.

« Bien que le remboursement des dettes demeure leur priorité absolue, les Canadiens reconnaissent qu'il est tout aussi important de se concentrer sur l'accroissement de l'épargne et de votre pécule », a souligné Jennifer Hubbard, directrice générale, Planification financière et conseils pour la Banque CIBC, dans un communiqué.

Les personnes sondées ont aussi admis, dans une proportion de 67 %, qu'elles devront mieux gérer leurs finances en 2018. En ce sens, 55 % des Canadiens ont indiqué avoir l'intention de couper sur leurs dépenses non essentielles et un peu plus du tiers compte se préparer un budget.

Plus du quart des répondants a aussi affirmé vouloir se doter d'un fond d'urgence, un nombre en forte hausse par rapport aux 13 % qui disaient vouloir en faire autant l'an dernier.

« Le fait de verser régulièrement des sommes dans un fonds d'urgence constitue une façon intelligente non seulement de diminuer la dépendance à l'égard de l'endettement, mais également d'accroître l'épargne », a souligné Mme Hubbard.

Le sondage en ligne a été mené par Angus Reid, les 11 et 12 décembre derniers, auprès de 1524 adultes canadiens.