/world/opinion/columnists
Navigation

L’année Donald Trump

Donald Trump
Photo d'archives, AFP Donald Trump

Coup d'oeil sur cet article

Qu’on le veuille ou non, l’année 2017 a été celle de Donald Trump. Toutes les semaines, il a fait la première page des journaux.

Après un an au pouvoir, la plupart des gens estiment qu’il souffre de maladie mentale. Reste que derrière les mensonges et les basses attaques, Trump a changé plusieurs grandes orientations politiques des États-Unis : la Corée du Nord, l’environnement, le libre-échange, les relations avec la Chine et la Russie et les relations avec le monde musulman. Dans tous ces cas, les nouvelles politiques de Trump sont inquiétantes pour l’avenir.

1. Qu’est-ce que Trump peut changer à l’égard de la Corée du Nord ?

Trump a hérité d’une situation désespérée. Des décennies de diplomatie américaine ont lamentablement échoué à stopper le développement de l’armement nucléaire en Corée du Nord. Mais Trump a sans cesse jeté de l’huile sur le feu. Si bien qu’il se trouve devant des choix encore plus radicaux : une guerre terrifiante ou l’humiliation du fait accompli. Trump croit disposer d’une troisième option : augmenter très significativement la présence militaire américaine en Asie. Comme si jouer au cow-boy allait résoudre le problème fondamental de la montée de la puissance de la Chine. Comme si cela allait faire reculer la Corée du Nord.

2. Qu’est-ce qui est différent dans la politique sur le climat ?

Les États-Unis seront le seul pays au monde à ne pas adhérer aux accords climatiques de Paris sur le climat. Toutes les études scientifiques sérieuses concluent que le climat terrestre se réchauffe dangereusement en raison des gaz à effet de serre. Tous les pays du monde ont accepté de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, parce que l’avenir de l’humanité pourrait être en jeu. Mais pas le gouvernement de Donald Trump. Cet égoïsme affairiste nuit à la réputation des États-Unis. Si Trump persiste dans cette voie, il faut s’attendre à des boycotts internationaux de produits américains qui ne respectent pas les normes de pollution.

3. Qu’annonce la renégociation de plusieurs accords de libre-échange américains ?

Si Trump parvient à renégocier des accords de libre-échange ou qu’il les fait annuler, l’économie américaine se trouvera à court terme dans une situation difficile. C’est que les derniers chiffres montrent que le pays a atteint le plein emploi. Si beaucoup d’usines sont rapatriées aux États-Unis, qui donc y travaillera ? Le problème et d’autant plus aiguë que Trump mise sur une politique restrictive de l’immigration. À plus long terme, les circuits économiques mondiaux risquent de s’organiser sans les États-Unis, au profit de pays comme la Chine.

4. Qu’en est-il de la Chine et de la Russie ?

Après bien des tergiversations, Trump considère maintenant ces deux pays comme des compétiteurs stratégiques. Ici encore, Trump hérite de problèmes qu’il n’a pas créés. Mais comment va-t-il les résoudre ? Attiré par les dictateurs comme Poutine et Xi Jinping, Trump semble incapable d’appliquer une politique cohérente à l’égard de la Chine et de la Russie. La situation est d’autant plus ambiguë que Trump possède des actifs dans les deux pays. Actifs qu’il n’a pas divulgués, mais qui pourraient le placer en conflit d’intérêts.

5. Qu’en est-il des relations avec les pays musulmans ?

L’alignement complet de Trump sur Israël incitera les pays musulmans à considérer les États-Unis comme un pays ennemi avec lequel il est parfois nécessaire de pactiser. Rien de très bon pour raffermir l’influence américaine dans le monde.