/sports/opinion/columnists
Navigation

Des sacs pour Molson et Bergevin

C’est une terrible ironie du temps des Fêtes. Michel Therrien joue au golf en Floride et son ancien adjoint à Montréal, Gerard Gallant (photo), mène les Golden Knights de Vegas au deuxième rang de la Ligue nationale et au premier dans l’Ouest...
Photo d'archives, AFP C’est une terrible ironie du temps des Fêtes. Michel Therrien joue au golf en Floride et son ancien adjoint à Montréal, Gerard Gallant (photo), mène les Golden Knights de Vegas au deuxième rang de la Ligue nationale et au premier dans l’Ouest...

Coup d'oeil sur cet article

De nombreux fans se sont indignés en voyant sur Facebook ou à la télévision les photos des quatre légendes du Canadien avec des sacs de papier sur leur glorieuse tête.

Certains sur les réseaux sociaux parlaient de honte, de scandale, de vandalisme. Comment pouvait-on s’attaquer à ces grands de l’histoire ? Comme si le « vandale » avait voulu faire porter la honte à Howie Morenz, Maurice Richard, Jean Béliveau ou Guy Lafleur.

Je pense au contraire que c’est une façon géniale de communiquer. Les quatre statues des légendes sont installées le long du Centre Bell. En posant des sacs de papier sur leurs têtes, l’auteur a atteint son objectif : faire passer son message. Il est un fan mécontent, outragé, écœuré et, sans le savoir, il parle au nom des milliers de fans. Et pourquoi pas de dizaines de milliers d’amateurs ulcérés ?

LES EMPÊCHER DE VOIR LA HONTE

En plus, notre vandale a atteint un deuxième objectif : en posant un sac sur la tête des légendes, il les empêche de voir l’allure honteuse d’une Organisation que ces Grands ont bâtie à force de buts, de passes, d’exploits et de coups de cœur. C’est une façon de les protéger de la honte.

Howie Morenz, Maurice Richard et Jean Béliveau sont déjà au paradis. S’ils sont gênés, ils sont trop loin pour le faire savoir. Quant à Guy Lafleur, avec son franc-parler légendaire... il ne se gêne pas pour dire que rien n’a du sens dans cette Organisation qui le paye en espérant empêcher ainsi l’esclandre.

Les sacs de papier, ce ne sont pas les légendes qui devraient les porter. C’est Geoff Molson le premier qui devrait avoir honte. C’est lui le propriétaire, c’est lui le président, c’est lui qui a consenti tous les pouvoirs à Marc Bergevin et a autorisé le congédiement de Michel Therrien et l’octroi d’un plantureux contrat de cinq ans à Claude Julien.

C’est lui aussi qui encourage Marc Bergevin et Donald Beauchamp à ériger un Rideau de fer autour des joueurs et à instaurer un véritable KGB au sein de l’Organisation. Quand faut aller à Kazan pour parler à Andreï Markov après 16 ans passés à Montréal ou à Candiac, c’est qu’il y a un ta... de gros problème. Et le problème n’est pas à Kazan.

L’autre sac de papier de la honte, c’est Marc Bergevin qui devrait le porter. Il a fait preuve d’arrogance dans ses négociations avec Alex Radulov et Andreï Markov. Trop de témoignages concordent. Quand tu te trouves trop brillant et fin finaud dans les affaires et dans la vie, t’as intérêt à vraiment compter sur un IQ très supérieur.

Parce que, sinon, tu risques de te planter royalement. Et Bergevin s’est planté.

ET CLAUDE JULIEN ?

Devrait-on réserver un sac de papier pour Claude Julien ? J’attends encore un peu. Si Marc Bergevin mérite le sac, il y a une logique.

Ça veut dire que Claude Julien n’a pas les joueurs pour rivaliser avec les meilleures équipes de la ligue.

Effectivement, Julien ne peut compter sur une brigade défensive digne de ce nom. Markov et Alexis Emelin n’ont jamais été remplacés. D’ailleurs, comment peut-on se débarrasser de trois vétérans russes et croire une seconde qu’Alex Galchenyuk va se sentir aimé ?

Et à la défense de Claude Julien, il faut souligner à larges traits qu’il ne peut compter sur un premier centre pour pivoter au moins un trio dangereux. Là aussi, Marc Bergevin a lamentablement failli à la tâche.

C’est une terrible ironie du temps des Fêtes. Michel Therrien joue au golf en Floride et son ancien adjoint à Montréal, Gerard Gallant, mène les Golden Knights de Vegas au deuxième rang de la Ligue nationale. Premier dans l’Ouest, calvaisse !

On pourrait-tu au moins avoir un club d’expansion à Montréal !!!

DANS LE CALEPIN – Je profite de l’occasion pour souhaiter à tous une bonne année. Santé, santé et santé. Le reste peut toujours s’arranger. Et un salut bien bas au doc Alain Cirkovic. J’ai fait du ski de fond cette semaine au lac Beauport. Des genoux neufs, faut que ça serve. Fin prêt pour Pyeongchang... aux fefans, ne perdez pas espoir, 2040 va arriver vite !