/lifestyle/sexromance
Navigation

Une année de plaisirs!

Silhouette young couple Happy for 2018 new year
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Avec l’année qui se termine, l’heure est au bilan et aux mises au point. Profiterez-vous de ce passage vers une nouvelle année pour prendre des résolutions et modifier certains éléments de votre vie ? Ferez-vous partie de ceux et celles qui prendront des résolutions en cette nouvelle année ? Comment peut-on les tenir ? Et que dire des résolutions sexuelles ?

Tout d’abord, il est essentiel de faire un bilan concernant votre sexualité avant de prendre quelque résolution que ce soit. Questionnez-vous sur l’état de votre vie sexuelle : vous convient-elle ? Ressemble-t-elle à ce que vous souhaitez vivre ? Vivez-vous des difficultés actuellement ? Avez-vous des soucis d’ordres relationnels ou personnels ? Bref, un regard sincère sur votre situation actuelle vous permettra d’ajuster et de modifier les éléments nécessaires en vue d’améliorer votre qualité de vie.

Mettre les chances de son côté

Choisissez seulement un ou deux buts à atteindre au cours de l’année. Parfois, les objectifs sont trop difficiles, mais il arrive aussi que les moyens à utiliser pour les atteindre soient irréalistes. Assurez-vous alors de mettre toutes les chances de votre côté. Prenez en compte votre situation actuelle : votre état de santé, votre situation de couple ou de célibataire, vos moyens financiers ou tout autre facteur risquant d’influencer positivement ou négativement vos résolutions. Sachez que plusieurs semaines seront nécessaires aux changements. Parfois ceux-ci pourront prendre jusqu’à deux ou trois mois avant de s’installer dans votre « routine » quotidienne. Jean et Claudine nous racontent : « Quand nous avons consulté une psychologue pour les troubles anxieux de Jean, nous avions des choses à modifier dans nos habitudes de vie afin que l’anxiété diminue. Ç’a pris environ sept semaines avant que nous adoptions systématiquement ces moyens et que ceux-ci deviennent des genres de réflexes dans nos vies respectives. Notre sexualité est alors devenue plus facile et surtout plus agréable. Jean étant moins anxieux, nous avions donc plus de latitude pour élaborer des fantasmes nouveaux, sans qu’il panique. L’année 2017 en a été une de renaissance sexuelle pour nous deux ! »


Mettez en place des trucs simples pour faciliter l’exécution de vos résolutions :

  • Une fois par semaine, faites un constat sommaire : avez-vous réussi à prendre du temps pour concrétiser vos objectifs ? Si oui, bravo, on continue ! Sinon, que pouvez-vous changer afin que la semaine prochaine se passe mieux ?
  • Tenez compte des impondérables et tâchez de ne pas vous culpabiliser
  • Faites-le à deux ! Partagez vos objectifs avec votre partenaire et tentez de les atteindre en vous motivant l’un l’autre.

Tradition bidon ?

Il semblerait que la science donne raison à ceux et celles qui choisissent de prendre des résolutions en début d’année. En effet, « des chercheurs de l’université de Washington à St. Louis et de l’université de Pennsylvanie ont prouvé que le 1er janvier est une date clé pour se motiver à prendre de telles décisions sur nos vies. 156 personnes ont été interrogées sur les buts qu’ils aimeraient atteindre. Elles ont ensuite été divisées en deux groupes. On a demandé aux deux groupes de choisir, parmi une liste, la date qui leur semblait idéale pour commencer à atteindre leur but. Quant au deuxième groupe, il leur a été demandé de choisir également une date parmi une liste. La seule différence étant que sous le mois de mars était précisé le mot “printemps”. En majorité, les participants ont choisi le début de saison pour commencer leurs bonnes résolutions. Conclusion ? On choisit bien méthodiquement des moments précis de l’année pour mieux se motiver à réaliser nos bonnes résolutions. Et on est résolument plus motivés à dire au revoir à notre “ancien nous” en commençant en début d’année qu’en le faisant plus tard ».

Source : Voici pourquoi c’est mieux de prendre ses résolutions le 1er janvier, Mélanie Bonvard, 27 décembre 2017.


1. Faites votre bilan sérologique. Votre état de santé est une priorité. Assurez-vous de prendre soin de celle-ci et de faire en sorte de demeurer en bonne santé (mammographie, test Pap, examen des testicules, de la prostate, dépistage des ITSS).

2. Voyez à entretenir votre imaginaire érotique : Sans l’utilisation de la pornographie ni de tout autre moyen à part votre imagination.

3. Raffermissez vos muscles pelviens. Faites des exercices pour muscler votre plancher pelvien.

4. Apprenez à vous connaître. Faites de la masturbation un bon moyen pour vous connaître davantage et/ou un moyen pour assurer une fréquence d’orgasmes ou de plaisirs sensuels.

5. Partagez une authenticité lorsque vous faites l’amour avec l’autre. Assurez-vous d’être en cohérence. Ce que vous ressentez et ce que vous vivez doivent correspondre en tout temps.

6. Parlez de vous à l’autre ! Parlez de fantasmes, de désirs, de besoins...

7. Amusez-vous ! Plus que jamais, faites de votre sexualité un moment de plaisirs multipliés. Assurez-vous de privilégier la sensualité, la découverte et le partage à toute idée de performance !