/news/currentevents
Navigation

Le BEI enquête sur la mort d’un détenu dans le Nord-du-Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a annoncé mardi le déclenchement d’une enquête sur la mort d’un homme survenu lundi lors de sa détention par le Eeyou Eenou Police Force à Waskaganish, dans le Nord-du-Québec.

Selon les informations préliminaires détenues par le BEI, l’homme aurait été arrêté vers 13 h, lundi, possiblement sous l’influence d’alcool et de drogues. Vers 23 h, lors de sa détention, il se serait plaint de douleurs à l’estomac, avant d’être transféré par ambulance vers une clinique quelque 20 minutes plus tard. Son décès a été constaté mardi à 3 h.

«L'enquête du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes», a indiqué l’organisme gouvernemental, par communiqué, mardi.

Sept enquêteurs du BEI ont été chargés du dossier. Ils devraient arriver dans la petite communauté située au sud-est de la baie James vers 18 h, mardi.

Le BEI a fait appel à la Sûreté du Québec pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. La SQ fournira un technicien en identité judiciaire qui travaillera sous la supervision des enquêteurs du BEI.

Le BEI a notamment pour mission de faire enquête dès qu’un citoyen meurt lors de sa détention par un corps policier au Québec.