/news/health
Navigation

Les urgences débordent au Québec

Urgence
Photo d'archives Jean-Françios Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Les urgences des hôpitaux débordent dans plusieurs régions du Québec, notamment en raison de la grippe qui a commencé à faire ses ravages.

Dans certains hôpitaux, les patients peuvent parfois attendre jusqu'à 11 h avant de pouvoir voir un médecin.

Le constat est particulièrement frappant à Montréal. Le taux d'occupation des civières dépasse les 200 % dans au moins deux hôpitaux.

À Québec, le taux frôle les 200 % à Saint-François-d'Assise, à l'Hôtel-Dieu et à l'Enfant-Jésus.

En Estrie, c'est l’hôpital Fleurimont de Sherbrooke qui était le plus achalandé en après-midi mercredi.

En Mauricie, la situation est préoccupante au Centre hospitalier régional de Trois-Rivières.

Les urgences dans Lanaudière et en Montérégie sont aussi particulièrement engorgées.

«Après le temps des fêtes, on remarque souvent une recrudescence. On s'est souhaité la bonne année, on s'est donné la main et on se transmet des virus!», a souligné la porte-parole du CHU de Québec, Lindsay Jacques.

Les urgences devraient être encore sous pression pendant quelques semaines. Le pic de grippe arrive souvent en janvier, selon le médecin-conseil du CIUSSS de la Capitale-Nationale, André Paradis.

«Trois souches circulent cette année, particulièrement la A(H3N2) qui frappe de plein fouet les personnes âgées et les personnes vulnérables», a souligné le Dr Paradis.

Si des symptômes apparaissent, les autorités conseillent aux gens d'appeler la ligne INFO SANTÉ, le 811, avant de se rendre à l'urgence.

Il est également encore possible de se faire vacciner contre la grippe.