/news/currentevents
Navigation

Accident mortel à Amherst: «un couple aimé de tous»

Un accident impliquant une autopatrouille a tué sa mère et son beau-père

Suzanne Brisson et son conjoint Pierre Tremblay lors de leur mariage en 2012
Photo courtoisie Suzanne Brisson et son conjoint Pierre Tremblay lors de leur mariage en 2012

Coup d'oeil sur cet article

AMHERST | La fille d’une des deux victimes de l’accident impliquant une autopatrouille mercredi dans les Laurentides n’en veut pas à la policière qui était au volant.

Natacha Brisson-Gladu Deschênes est inconsolable. C’est elle qui a dû identifier les corps de sa mère Suzanne Brisson, 58 ans, et de son beau-père Pierre Tremblay, 63 ans.

Le couple circulait sur la route 323, à Amherst, vers 13 h mercredi, lorsque sa voiture aurait dérapé avant de heurter une autopatrouille de la Sûreté du Québec conduite par une policière qui se rendait sur les lieux d’un autre incident.

Mme Brisson et M. Tremblay sont décédés des suites de l’accident.

La policière a été blessée légèrement, mais on ne craint pas pour sa vie.

Quatre deuils

« Je suis anéantie. En trois mois et trois jours, j’ai perdu mon père, mon grand-père, ma mère et mon beau-père », raconte Natacha Brisson-Gladu Deschênes avec émotion.

La dame n’en veut à personne. Elle a même eu une pensée pour l’agente de police impliquée dans la collision.

« La policière est certainement en état de choc », lance-t-elle.

Selon Mme Brisson-Gladu Deschênes, il s’agit d’un accident causé par les mauvaises conditions routières.

« Ma mère était la femme la plus prudente sur les routes. Mais elle a dérapé. C’était très glissant. Moi-même, je ne trouvais pas que c’était de bonnes conditions, mais j’ai dû aller les identifier », a-t-elle dit.

Suzanne Brisson et son conjoint Pierre Tremblay s’étaient mariés en 2012. Le couple qui résidait à Amherst filait le parfait bonheur.

M. Tremblay laisse dans le deuil son fils. En plus d’être la mère de Natacha, Mme Brisson était aussi grand-mère de trois petites-filles.

« Profitez des moments »

Mme Brisson-Gladu Deschênes souhaite livrer ce message aux lecteurs du Journal : « Soyez prudents et profitez des moments avec vos êtres chers, car la vie peut nous les enlever vite. »

La femme de Mirabel, dans les Laurentides, demeure résiliente malgré les épreuves qui s’accumulent depuis octobre.

« J’essaie d’être forte. J’ai trois filles, un mari, beaucoup de membres de la famille et des amis qui sont là pour moi. Ils étaient tous les deux aimés de tous », dit-elle au sujet de sa mère et de son beau-père.

La policière répondait à un appel d’urgence au moment de l’impact, mais il semble que ce soit la voiture de Mme Brisson qui a dérapé à la sortie d’une courbe pour percuter l’autopatrouille.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a été mandaté afin de déterminer les causes et circonstances de l’accident.

-Avec la collaboration de monjournal.ca

Sur le même sujet