/sports/football/alouettes
Navigation

Anthony Calvillo quitte le nid des Alouettes

Anthony Calvillo quitte le nid des Alouettes
Photo Agence QMI, JOEL LEMAY

Coup d'oeil sur cet article

Anthony Calvillo ne fera pas partie du personnel d’entraîneurs des Alouettes de Montréal, la saison prochaine.

L’ancien pivot étoile de la concession - et meilleur passeur de l’histoire du football - a confié au quotidien «The Gazette» qu’il est psychologiquement épuisé de ses fonctions de coordonnateur à l’attaque, poste qu’il a hérité après le congédiement de l’instructeur-chef Jacques Chapdelaine, en septembre.

«Je veux encore être entraîneur, mais les trois dernières années ont été exigeantes», a-t-il raconté.

Contrairement aux rumeurs, Calvillo n’envisagerait pas une réunion avec Marc Trestman et le directeur général des Argonauts, Jim Popp, à Toronto. L’homme de 45 ans veut demeurer à Montréal et pourrait se joindre à une université de la métropole québécoise.

«Le plan, c’est de prendre une pause d’une année. Je sais aussi qu’il est important de postuler au bon moment.»

Embauches

Calvillo s’est retiré après la campagne 2013 à la suite d’une commotion cérébrale. Après une année de réflexion, il a chapeauté le rôle d’entraîneur des receveurs en 2015.

Les Alouettes ont annoncé mercredi l’embauche des coordonnateurs Khari Jones, Khalil Carter et Mickey Donovan, en plus de celle du conseiller spécial au responsable de la défense, Rich Stubler, qui épauleront tous le nouveau pilote Mike Sherman, qui n’a pas d’expérience dans le football à trois essais.

Jones, un ancien quart qui a disputé 11 saisons dans la Ligue canadienne de football, sera responsable de l’attaque à titre de coordonnateur.

Les Alouettes ont conclu la plus récente campagne avec une fiche de 3-15 et une moyenne de 17,4 points par match. Leurs 28 touchés marqués représentaient le plus faible total de la ligue.