/news/green
Navigation

Fermetures de routes dans l'Est de la province: la «bombe météo» commence à toucher le Québec

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’elle a frappé de plein fouet la côte Est américaine jeudi en journée, la «bombe météo» a commencé à toucher l’Est du Québec, en début de soirée.

Déjà, des routes ont été fermées en raison des mauvaises conditions climatiques, confirme Transports Québec. C’est notamment le cas de la route 132 entre Chandler et Pointe-à-la-Croix, entre Kamouraska et Saint-Germain et entre Rivière-du-Loup et Le Bic. L’autoroute 85 a également été fermée entre Rivière-du-Loup et Dégelis ainsi que la route 185 entre Saint-Louis-du-Ha! Ha! et Saint-Antonin. L'autoroute 20 et la route 132 ont aussi été fermées en direction est entre La Pocatière et Montmagny.

Les services de traversier entre Matane, Baie-Comeau et Godbout ont été suspendus.

Le service par autocar est également affecté au Québec. Orléans Express a déjà annoncé l’annulation de plusieurs départs prévus jeudi soir et vendredi matin.

Neige abondante et vents violents

Les conditions météorologiques vont se détériorer rapidement avec les fortes précipitations attendues accompagnées de vents violents soufflant en rafales à 100 km/h dès jeudi soir.

Environnement Canada estime qu'entre 15 et 25 centimètres de neige devraient s'abattre sur le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie. La pointe de la Gaspésie pourrait, pour sa part, recevoir jusqu'à 50 centimètres.

La Sûreté du Québec a augmenté ses effectifs sur le terrain afin d’intensifier sa patrouille. Différents types de véhicules sont aussi prêts à intervenir en cas de besoin.

«On prépare déjà nos effectifs policiers qui seront augmentés sur le territoire. On prépare également nos équipements, nos véhicules de type 4X4, nos motoneigistes. Bref, on se tient prêt à intervenir au besoin et, si la situation devient vraiment plus difficile dans certains secteurs du territoire, on va prévoir l’ouverture de centres opérationnels pour voir à la gestion des opérations de sauvetage au besoin» a indiqué Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les équipes de déneigement sont prêtes

Au ministère des Transports, on se prépare à cette tempête. La surveillance sur le réseau routier est augmentée. Les équipes de déneigement sont prêtes à entrer en action.

«Les équipes régulières sont toutes mobilisées. Toutefois, on a des équipes supplémentaires en cas de besoin», note Mila Roy, porte-parole pour le ministère des Transports.
Aux travaux publics de la Ville de Rimouski, on se prépare à l’arrivée des précipitations. Les mécaniciens ont inspecté la machinerie pour s’assurer son bon fonctionnement.

La Ville demande aussi la collaboration des citoyens pour faciliter le travail des déneigeuses en ce qui concerne le stationnement dans les rues. De plus, les Rimouskois sont invités à ne pas placer leur neige sur les trottoirs pour aider aux opérations.

«C’est tout le temps un défi pour nous, pour la gestion des opérations, mais aussi pour les employés. C’est un peu un petit "challenge" de remettre en service tout le réseau routier et les trottoirs le plus vite possible. Par contre, avec tout ce que l’on va recevoir [en neige], c’est au moins deux semaines de travail jour et nuit», estime Patrick Caron, directeur des Travaux publics de la Ville de Rimouski.