/travel/destinations
Navigation

Où aller en 2018?

Djibouti
Photo Fotolia Djibouti

Coup d'oeil sur cet article

Chaque année, des spécialistes du voyage se réunissent pour créer des listes suggérant les pays qui seront tendance en 2018. Sans faire le tour des publications du monde entier, concentrons-nous sur les suggestions proposées par des guides que l’on connaît bien.

Les pays tendance

Chez Lonely Planet (www.lonelyplanet.fr) l’analyse se fait différemment, les experts (auteurs, éditeurs et blogueurs) pointent des destinations en fonction de l’actualité, de leurs initiatives touristiques, de leur environnement préservé ou de grands événements qui s’y dérouleront. On retrouve donc, dans l’ordre :

  • Le Chili qui fête, cette année, le bicentenaire de son Indépendance.
  • La Corée du Sud, totalement transformée pour accueillir les Jeux d’hiver de Pyeongchang.
Pyeongchang, Corée du Sud
Photo Fotolia
Pyeongchang, Corée du Sud
  • Le Portugal, pour son Douro, ses nouveaux musées, ses 7 restaurants étoilés, ses 300 plages et ses deux réserves de la Biosphère reconnues par l’UNESCO.
Porto, Portugal
Photo Fotolia
Porto, Portugal
  • Djibouti pour ses paysages volcaniques.
  • La Nouvelle-Zélande pour le Pike 29 Memorial Trak, un itinéraire de 45 km dédié à la mémoire de 29 mineurs tués en 2010. Il s’agit d’un nouveau sentier de la Great Walk, qui en compte 9.
  • Malte alors que La Valette sera nommée la Capitale européenne de la culture.
  • La Georgie pour goûter les spécia­lités ancestrales de ce pays qui a préservé ses traditions.
  • L’Île Maurice pour sa mer couleur saphir.
  • La Chine que l’on sillonne en train grâce à son réseau ferroviaire le plus grand de la planète.
  • L’Afrique du Sud pour Be the Legacy­­­, les célébrations du centenaire de la naissance de Nelson Mandela.

Où ne pas aller

De leur côté, les guides de voyage américains Fodor (www.fodors.com) ont plutôt opté pour un palmarès des destinations où ne pas aller en 2018. Parmi ces dernières, on retrouve :

  • Les îles Galápagos, menacées par l’afflux de touristes.
  • Phang Nga Park (Thaïlande), qui perd peu à peu de son authenticité parce que trop touristique.
  • Le Taj Mahal (Inde) sur lequel de gros travaux de rénovation débuteront en mars 2018 pour lui rendre sa beauté d’origine.
  • Myanmar (ancienne Birmanie) en raison des conflits entre les minorités locales.
  • Le mont Everest (Népal), de plus en plus dangereux en raison du réchauffement­­­ climatique.
  • Le Missouri (États-Unis), que déconseille la National Association for The Advancement of Colored People, en raison des décisions politiques et des pratiques qui prônent la discrimination.
  • Le Honduras, l’un des endroits les plus dangereux d’Amérique centrale.
  • La Grande Muraille de Chine, victime de l’érosion et des touristes qui s’amusent à y faire des graffitis.
  • Pékin, trop polluée.

Le choix des Québécois

Les Rocheuses canadiennes
Photo Fotolia
Les Rocheuses canadiennes

En se basant sur les ventes de leurs guides voyage, Ulysse (www.guidesulysse.com) prédit que les pays que les Québécois se proposent de visiter cet hiver seront, dans l’ordre: Le Québec, les États-Unis, la France, l’Italie, le Portugal, l’Espagne, l’Ouest canadien, la Grèce, l’Inde et la Chine.