/weekend
Navigation

Tribulations outre-mer

Sandra Sirois
Photo Julie Artacho Sandra Sirois est présentatrice météo à MétéoMédia.

Coup d'oeil sur cet article

Présentatrice météo à MétéoMédia, Sandra Sirois a décidé de relever le défi de l’écriture et de s’inspirer d’aventures rocambolesques pour écrire son premier roman, Sam perd la carte.

À 23 ans, Samantha Jolicoeur, son héroïne, constate que tout va de travers dans sa vie. Sur un coup de tête, elle démissionne de son travail et achète un billet d’avion. Destination : Munich, pour l’Oktoberfest, puis l’Asie, pour rejoindre son ami David. Elle en verra de toutes les couleurs avant de rentrer au bercail.

Après avoir voyagé dans plus de 30 pays, l’animatrice a écrit sa première œuvre de fiction, inspirée de ses nombreux voyages. « J’ai écrit très rapidement... À l’époque, je travaillais à Radio-Canada en Saskatchewan. Donc tous mes soirs et mes week-ends étaient dédiés à l’écriture », révèle-t-elle.

Sam est-elle son alter ego ? « Je dis souvent que c’est une caricature de moi-même. Il y a des événements qui sont faux dans ce livre. Samantha a un père absent, moi, ce n’est pas mon cas. Mon père est toujours présent dans ma vie. Elle va vivre des situations très intensément. Quand je dis que c’est une caricature... c’est que je fais, à l’exposant mille, ce que j’aurais pensé dans la vraie vie. Je ne lui ai pas donné mon prénom parce que je ne voulais pas que les gens pensent que tout, dans ce livre, est vrai. »

<i>Sam perd la carte</i></br>
Sandra Sirois</br>
Éditions Hurtubise, 296 pages
Photo courtoisie
Sam perd la carte
Sandra Sirois
Éditions Hurtubise, 296 pages

Histoires de voyage

Sandra voulait créer un personnage auquel les gens pouvaient s’identifier. « Elle n’est pas bien avec elle-même, sur le plan personnel, il y a des choses qui ne marchent pas. Elle a des difficultés relationnelles avec sa mère et des problèmes amoureux. Ce sont des problèmes que tout le monde peut avoir... surtout les filles, parce que c’est de la chicklit. »

Ce qui est vrai, par contre, ce sont les histoires de voyage. « Quand le personnage a failli mourir, c’est arrivé dans la vraie vie. »

Sandra est déjà plongée dans l’écriture de son deuxième livre. « J’adore le processus d’écriture. C’est très créatif et c’est quelque chose qui manquait un peu dans ma carrière. La fiction m’amène à créer et c’est vraiment intéressant. »