/travel/destinations
Navigation

Trois casas

Le Café El Escorial, situé sur la Plaza Vieja, à La Havane
Photo courtoisie Le Café El Escorial, situé sur la Plaza Vieja, à La Havane

Coup d'oeil sur cet article

Dans les vieux quartiers de La Havane, le promeneur peut s’installer tranquillement à l’une des tables des nombreuses casas qui offrent café, boisson de malt ou tasse de chocolat. Il pourra s’y reposer un peu tout en découvrant quelques saveurs typiquement cubaines. Voici trois établissements qui valent le détour.

La Casa de la Malta

Nous n’avons pas l’habitude de boire une boisson sans alcool à base de malt. Le malt, une céréale d’orge, entre dans la fabrication du whisky et de la bière. Mais, en Amérique latine, surtout dans les Caraïbes, on adore se rafraîchir en buvant une boisson de malt gazeuse bien froide et sans alcool.

À la Maison du malt, près de la Plaza Vieja, dans la Vieille Havane, on fabrique le malt selon une méthode artisanale et une technologie autrichienne. Sans doute l’endroit idéal pour reposer vos jambes et refaire le plein d’énergie, car la boisson maltée est très énergisante. Et les enfants peuvent en consommer sans problème. C’est moins nocif qu’un Coca Cola.

Le musée de la Casa del chocolate

Cuba est un producteur de cacao de taille moyenne. Les plantations sont situées dans la région orientale de l’île, autour de Baracoa, ville fondée par l’Espagnol­­­ Diego Velasquez, en 1512. Nous irons y faire une excursion, un jour, c’est promis.

Située sur la rue Mercaderes, au coin de la rue Amargura, près de la Place Saint-François d’Assises, dans la Vieille Havane, la Maison tient davantage d’un chic salon de dégustation de thé, de café et de chocolat que d’un musée. L’amateur de chocolat sera ravi, il aura l’embarras du choix entre le chocolat au lait, le chocolat noir, le chocolat blanc et même le chocolat épicé. Bien sûr, on recommande la tasse de chocolat chaud (ou froid), qu’on peut consommer avec des petits gâteaux faits maison. Tous les produits du chocolat sont d’origine cubaine. On peut aussi visiter la partie muséale où l’on en apprendra un peu plus sur la transformation de la précieuse fève de cacao. Le seul point négatif : il y a souvent une file d’attente devant l’entrée, preuve que l’endroit est prisé par la population locale.

La brûlerie Café El Escorial

Ouvert depuis une dizaine d’années, ce café-torréfacteur est situé au rez-de-chaussée d’un magnifique immeuble restauré de deux étages, sur la Plaza Vieja, une des plus belles de la Vieille Havane.

L’art du café à Cuba est sacré. Où qu’on aille, on vous offrira toujours un petit café, en guise de bienvenue. Attention, les Cubains le prennent très sucré.

Ici, on torréfie le café sur place, de préférence le matin. Le grain de café, de type arabica, provient des montagnes de l’Escambray, au centre du pays. On dit que le café qui pousse à l’ombre, dans les montagnes, est le meilleur, car il mûrit plus lentement.

On trouve les traditionnels espresso, cappucino, latté, café noisette, mais aussi plusieurs dizaines de cafés aromatisés avec différentes liqueurs alcoolisées. Si vous êtes du genre à sortir des sentiers battus, osez le café daiquiri. Vous pourrez aussi acheter votre café moulu ou en grain pour rapporter chez vous. C’est un cadeau original, car le café Escurial n’est pas en vente ailleurs.