/entertainment/shows
Navigation

Place Bell: spectateurs laissés à l’extérieur sous un froid polaire

Coup d'oeil sur cet article

La Place Bell de Laval a présenté de brèves excuses, dimanche, aux nombreux spectateurs qui ont dû attendre plus d’une heure dans le froid glacial avant d’assister au spectacle de The Killers samedi.
 
Après être demeuré muet devant les questions du Journal, l’établissement a publié dimanche soir, sur Facebook, une déclaration dans laquelle il se dit conscient du « mécontentement » créé par « diverses situations opérationnelles ».
 
« Nous sommes sincèrement désolés que les actions prises n’aient pas été satisfaisantes. Cependant, ces décisions ont pour but d’assurer le bien-être et la sécurité de tous », a écrit la Place Bell.
 
Le gestionnaire de l’amphithéâtre, evenko, a partagé la publication.
 
Samedi soir, les fervents qui se sont rendus à la Place Bell pour voir le groupe The Killers ont constaté de nombreux problèmes de logistique. En plus de l’attente au froid, plusieurs dizaines de fans ont dénoncé, sur les réseaux sociaux, les problèmes de son et la congestion à la sortie du stationnement.
 

De son côté, la Ville de Laval a rejeté la faute sur evenko dimanche. « Ce n’est pas la Ville qui gère l’arrivée des gens ou le son des spectacles », a indiqué au Journal Robert-Charles Longpré, attaché de presse du maire, Marc Demers.

« Nous, on a fait construire l’endroit, mais [...] c’est evenko qui est entièrement responsable de la gestion », a-t-il poursuivi.
 
Dangereux
 
Alessandro Scola fait partie des fans de The Killers qui les attendaient à Laval samedi.
 
« Faire patienter des gens une heure et demie dehors quand il fait -35 degrés Celsius et que la peau gèle en quelques minutes, c’est dangereux », a-t-il souligné.
 

La conjointe de M. Scola s’est évanouie après avoir attendu plus d’une heure dans la foule. « Il a fallu se battre pour se faire un chemin jusqu’à l’intérieur, et même rendu là, on n’a pas eu vraiment d’aide », a-t-il déploré.

Maxime Deguire, qui était aussi à la Place Bell ce soir-là, raconte que les milliers de personnes venues assister au concert devaient converger vers six détecteurs de métaux.
 
« Et les détecteurs étaient directement dans l’entrée de l’amphithéâtre, donc c’est pour ça que les gens ne pouvaient pas attendre à l’intérieur, a-t-il indiqué. Ça a vraiment mal été pensé. »
 

Une fois le concert débuté, la formation américaine a dû interrompre sa prestation à trois reprises en raison de problèmes électriques, dont une fois pendant le rappel.

« La foule était électrisée. La salle ne l’était pas », a même commenté le groupe sur Instagram et sur Twitter.
 
 

 

Sous la publication, plusieurs internautes ne semblaient pas satisfaits des explications fournies par la Place Bell:

Capture d'écran Facebook

 

Capture d'écran Facebook

 

Capture d'écran Facebook
 
-Avec la collaboration de Caroline G. Murphy