/weekend
Navigation

Jazz en 2018, c’est parti!

Coup d'oeil sur cet article

À tous et à toutes, nous vous souhaitons une bonne année et que le jazz soit avec vous. Si le mois de janvier s’annonce un peu plus tranquille, la belle visite arrivera en février et en mars. De la soul du chanteur Gregory Porter, la douce voix de la chanteuse Stacey Kent jusqu’au brillant guitariste Carlos Santana, notre hiver sera bien agréable.

Photo courtoisie, festival international de jazz

Vendredi 23 février à la Maison symphonique, le doux géant du swing, Gregory Porter, sera parmi nous. Depuis ses débuts modestes à l’Astral, nous suivons la carrière de cet ancien joueur de football impressionnant.

« Monstre sacré »

Gregory Porter est un vrai chanteur de jazz, dont l’âme est trempée dans l’esprit soul. À 46 ans, celui qui remporta tous les honneurs avec Liquid Soul, fait référence dans son style et son approche à plusieurs maîtres. Nous citerons Marvin Gaye ainsi que le grand chanteur Joe Williams, qui fit les belles heures du grand orchestre de Count Basie et Nat King Cole.

Parlant de ce « monstre sacré », ­Gregory Porter viendra présenter un hommage à son idole : Nat King Cole & Me. Pour ce que nous en avons entendu, c’est tout à fait dans le ton, sans que cela soit de plates reprises. Un concert qui touchera les ­amoureux du swing, tous âges ­confondus.

Carlos Santana

photo courtoisie, adriano

En 2015, le vétéran guitariste Carlos Santana avait donné un concert qui frisait les deux heures trente. Malgré les années, ce génie des cordes est toujours aussi « vert ». Avec fougue, intelligence et passion, il a autant de plaisir à rejouer ses classiques, dont Black Magic Woman et Oye Como Va, que ses plus récentes compositions. Pour entendre cet humaniste de la guitare, un rendez-vous est donné au Centre Bell le mercredi 21 mars, dans le cadre de Divination Tour. Un cadeau de la nouvelle année qui se refuse difficilement.

Quartango

  • ★★★★★
photo courtoisie

J’aime les nuits de Montréal – Tangonovation

Commençons l’année avec un petit joyau qui rend hommage à Montréal.

Pendant que l’hiver s’installe, les nuits de Montréal sont toujours animées et sur le mode du tango, avec quelques soupçons de jazz, l’ensemble Quartango vous réchauffera de façon durable.

Cette nouveauté pétillante offre de jolis clins d’œil à ceux qui firent les belles nuits de Montréal. Tout un chacun reconnaîtra : Tico, Tico, Les nuits de Montréal avec en ouverture la voix de Jacques Normand, ainsi qu’une version torride de A Night in Tunisia.