/news/currentevents
Navigation

Le fentanyl a fait six morts à Montréal en 2017

Les cas de surdoses sont à la baisse depuis l’automne d’après la police de Montréal

FD-FENTANYL-CHATEAUGUAY-SITTELLES
Photo d'archives, Mathieu Wagner Les surdoses au fentanyl ont été plus nombreuses en août, dans la région de Montréal. La Gendarmerie royale du Canada a d’ailleurs démantelé un laboratoire clandestin de production de cet opiacé, le 15 décembre dernier, dans une résidence de Châteauguay.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir causé des décès par milliers au Canada, la crise du fentanyl a fait ses premières victimes à Montréal, en 2017, tuant six personnes.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a répertorié 32 cas de surdoses au fentanyl durant l’année, dont une demi-douzaine qui s’est avérée mortelle, en date du 19 décembre dernier.

Une dose de 2 mg de cet opiacé ultra-puissant — soit l’équivalent de quatre grains de sel — que certains trafiquants sans scrupules mélangent à de l’héroïne et qu’ils revendent peut être fatale, selon la police.

Pire en août

Les données du SPVM laissent toutefois présager que le pire de la crise impliquant cet opiacé antidouleur — qui est 40 fois plus puissant que l’héroïne et 100 fois plus puissant que la morphine — est passé.

La moitié de ces surdoses, soit 15, dont trois mortelles, sont survenues durant le mois d’août.

« Le nombre de surdoses au fentanyl a ensuite baissé de façon importante. Par exemple, en novembre dernier, il y a eu cinq cas de surdoses en tout », a mentionné au Journal l’inspecteur Normand Clavet de la Division du crime organisé au SPVM.

On note également que le fentanyl est impliqué dans seulement 15 % de tous les cas de surdoses de drogues — soit 195 depuis le mois de mars — dénombrés à Montréal.

81 arrestations

Entre la mi-septembre et la mi-novembre, les services d’enquête de toutes les divisions du corps policier ont exceptionnellement coordonné leurs forces afin de freiner l’hémorragie.

« On a ciblé nos opérations dans les secteurs du Centre-Sud et dans l’Est de la ville, où le phénomène était surtout présent », d’après l’inspecteur Clavet.

Cette offensive policière a mené à pas moins de 81 arrestations dans le réseau des trafiquants qui « coupaient » des drogues dures, comme de l’héroïne et de la cocaïne, avec cet opiacé pour augmenter leurs profits.

Les policiers de Montréal ont également saisi 64 000 comprimés de fentanyl ainsi qu’un kilo de cette substance sous forme de poudre, notamment lors du démantèlement de quelques laboratoires clandestins.

Rester vigilant

« C’est très important de garder l’œil ouvert et de continuer à faire preuve de vigilance. Ce produit ne va pas disparaître parce que c’est très lucratif pour les vendeurs sur la rue. Ça reste donc une priorité pour nous », a signalé l’inspecteur de la Division du crime organisé au SPVM.

Et comme rapporté par Le Journal, le 15 décembre, les Hells Angels, qui contrôlent le marché provincial des stupéfiants, s’en sont eux aussi mêlés au cours de l’automne en faisant tabasser des trafiquants de fentanyl dans Hochelaga-Maisonneuve afin qu’ils cessent ce genre de commerce.


► La crise du fentanyl s’avère catastrophique dans le reste du Canada. Cet opioïde a causé au moins 1000 décès durant les six premiers mois de l’année 2017, surtout en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario.

 

La crise en quatre dates

18 août

FD-FENTANYL-CHATEAUGUAY-SITTELLES
Photo d'archives, Erik Peters

Sept cas de surdoses au fentanyl en une seule journée à Montréal

25 août

Les corps sans vie d’Yves Faucher, un héros de la tragédie de Lac-Mégantic, et de son frère Gilles sont découverts dans une voiture garée dans le stationnement d’une station-service près du pont Jacques-Cartier, après avoir été victimes du fentanyl

17 octobre

Cinq Québécois, dont le Montréalais Jason Berry, sont accusés devant la justice américaine de complot et de trafic de fentanyl aux États-Unis. Pendant qu’il était détenu au pénitencier de Drummondville, Berry et un autre prisonnier auraient vendu du fentanyl sur le « Dark Web » en utilisant un téléphone intelligent.

15 décembre

La GRC démantèle un laboratoire clandestin de fentanyl en plein quartier résidentiel, à Châteauguay, et appréhende trois personnes.