/weekend
Navigation

Une solitude espagnole

<b><i>Mille ans après la guerre</i></b><br>
Carine Fernandez<br>
Éditions Les Escales<br>
246 pages<br>
Photo courtoisie Mille ans après la guerre
Carine Fernandez
Éditions Les Escales
246 pages

Coup d'oeil sur cet article

Un roman poignant qui s’ouvre sur la vie pépère d’un vieillard solitaire et qui, grâce à la magie des mots, nous permettra ensuite d’en apprendre beaucoup sur la guerre civile espagnole.

Depuis qu’il a perdu sa femme, il y a cinq ans, le vieux Miguel Carabajal coule des jours tranquilles aux côtés de Ramón, un petit chien dont il ­apprécie ­particulièrement la compagnie. Chaque jour, ils passent ainsi de longues heures à se promener dans les environs ­d’Aldeanueva, minuscule bourgade de la région de Tolède.

Mauvaise nouvelle

En d’autres termes, homme et chien sont parfaitement heureux ensemble. Mais le 5 juillet 2001, Miguel recevra une lettre susceptible de tout changer : sa sœur Nuria, qui vient d’enterrer son mari, a en effet décidé de venir vivre chez lui pour occuper son quotidien. Une très mauvaise nouvelle, car en plus d’être du genre à parler sans cesse et à tout organiser en laissant ­constamment la télé allumée, Nuria déteste les animaux.

Souvenirs bouleversants

La veille de son arrivée, Miguel fuira donc avec Ramón à Fuente del Fresno, un bled de montagne situé non loin du village où, dans sa jeunesse, il a vécu jusqu’à ­l’arrivée des franquistes. Un bled où le sang a tellement coulé en 1938 qu’en ­revenant à la source de tous ses ­cauchemars, Miguel se ­résignera enfin à raconter les horreurs qu’il a jadis connues. Et ce faisant, il fera jaillir du ­passé quantité de souvenirs bouleversants.

Un roman qui, en plus d’être souvent poignant, nous permet d’en apprendre beaucoup sur la guerre civile espagnole.

Haute tension

Eden Candice Fox, Éditions Michel Lafon, 480 pages
Photo courtoisie
Eden Candice Fox, Éditions Michel Lafon, 480 pages

 

C’est la suite d’Hadès, un captivant thriller à lire avant d’attaquer ce second opus, parce qu’il n’y a pas meilleur moyen de comprendre pourquoi Frank Bennett craint autant Eden Archer, sa ténébreuse coéquipière.

Reprendre du service

Depuis qu’ils ont mis fin aux agissements d’un malade hors catégorie, Frank a toutefois une excellente raison de l’éviter : grâce à la balle qu’il a reçue à l’épaule, il passe désormais l’essentiel de ses journées chez lui à boire ou à avaler de puissants antidouleurs sans plus se soucier des affaires en cours.

Le hic ? Eden et lui sont les seuls membres de la brigade à en connaître un rayon sur les tueurs en série. Alors quand trois jeunes femmes disparaîtront des rues de Sydney en un laps de temps assez court pour inquiéter l’ensemble de la police, il sera forcé de reprendre du collier... et de seconder à nouveau Eden lorsque cette dernière devra s’infiltrer dans une ferme isolée du bush australien. Autre hic ? Une fois sur place, Eden ne donnera bientôt plus le moindre signe de vie.

Un bouquin écrit sous haute ­tension qu’il est impossible de lâcher en cours de route.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

Le dernier des yakuzas

Jake Adelstein, Éditions Marchialy, 368 pages
Photo courtoisie
Jake Adelstein, Éditions Marchialy, 368 pages

Ce nouveau livre-­témoignage, dont l’histoire nous amène cette fois à découvrir l’étrange quotidien de l’ancien yakuza, a contraint l’auteur à ­l’engager pour assurer sa propre ­protection. Car depuis qu’il a enquêté sur Tadamasa Goto, l’une des plus célèbres figures criminelles du Japon, le journaliste Jake Adelstein a une foule de truands à ses trousses.


Le tunnel aux pigeons

John le Carré, Éditions Points, 456 pages
Photo courtoisie
John le Carré, Éditions Points, 456 pages

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, on vous invite à lire les mémoires du romancier britannique John le ­Carré qui, avant de ­devenir ­célèbre, a ­longtemps œuvré dans l’ombre pour le MI6. En ­passant son passé au peigne fin, il nous révèle d’ailleurs quantité ­d’épisodes surprenants appartenant tour à tour à la petite et à la grande Histoire.


Les couples ­illustres de l’histoire de France

Sous la direction de Patrice Gueniffey 
et Lorraine de Meaux, Éditions Perrin, 464 pages
Photo courtoisie
Sous la direction de Patrice Gueniffey et Lorraine de Meaux, Éditions Perrin, 464 pages

Un livre qu’on aurait dû mettre de côté jusqu’à la Saint-Valentin, puisqu’il raconte avec moult détails l’histoire de 20 couples emblématiques qui ont marqué la France. Mais dès qu’on a commencé à lire celle d’Abélard et Héloïse, dont la relation a débuté vers 1115, on n’a plus été capable de s’arrêter. Et elles sont toutes aussi fascinantes les unes que les autres.


Les conseils d’Hubert

Hubert Cormier, Éditions de l’Homme, 
312 pages
Photo courtoisie
Hubert Cormier, Éditions de l’Homme, 312 pages

Une très bonne façon d’entamer la nouvelle année ? Découvrir les quelque 500 astuces du nutritionniste Hubert Cormier, qui s’est donné pour mission de nous aider à manger santé, tout en gagnant du temps. Au fil des pages, on apprendra ainsi comment préparer en un tour de main soupes aux légumes et poissons blancs, comment mieux apprêter le tofu et plus encore.