/misc
Navigation

Un Québécois entraîne deux patineurs nord-coréens sur du Ginette Reno

Bruno Marcotte
Capture d'écran TVA Sports Bruno Marcotte

Coup d'oeil sur cet article

L'imminente participation de la Corée du Nord aux Jeux olympiques de Pyeongchang ouvre la porte à Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik, deux patineurs artistiques qui ont pour entraîneur un gars de chez nous.

«Pour moi, une portée, c'est une portée. Un twist, c'est un twist, a expliqué Bruno Marcotte lorsque rencontré à la patinoire de Sainte-Julie par TVA Sports, mardi. L'approche psychologique est la même.»

Invité à commenter cette collaboration pour le moins insolite avec ces athlètes issus du pays le plus reclus du monde, il ajoute même: «je dirais même que c'est un peu plus facile de travailler avec eux, car il n'y a pas d'ego. Ce sont des gens qui veulent tellement apprendre».

Et pour ajouter une touche encore plus québécoise à la chose, les deux athlètes patineront sur les airs de la chanson «Un peu plus haut» de Ginette Reno.

«Au même titre que madame Reno s'abandonne à sa chanson, ces patineurs dévouent toute leur vie et tout leur être à l'interprétation de leur sport», a même conclu Julie Marcotte, leur chorégraphe.

Si des détails importants restent encore à être finalisés, Julie et Bruno Marcotte se disent confiants d'être à leur côté lorsque ces deux athlètes nord-coréens patineront devant le reste du monde.